Connectez-vous avec nous

Bien-être

Cancer du sein : découverte majeure par des chercheurs luxembourgeois

Publié

le

Une équipe de chercheurs du Luxembourg Institute of Health (LIH) a mis au jour une nouvelle forme de résistance des cellules cancéreuses, a annoncé mercredi l’organisme public de recherche luxembourgeois.

La découverte, saluée par la presse spécialisée comme “une avancée pour les traitements”, concerne certaines cellules cancéreuses qui seraient capables de déployer un “bouclier moléculaire” pour résister aux cellules immunitaires chargées de les détruire.

Il s’agit d’une “stratégie de défense jusqu’alors inconnue”, selon un communiqué du LIH, publié mardi.

Alors qu’en général, l’action des cellules immunitaires naturelles, via des substances toxiques, permet d’attaquer les cellules cancéreuses, les chercheurs au Grand-Duché annoncent donc avoir découvert “une nouvelle parade de résistance des cellules du cancer”, commente la presse, notant que cette découverte majeure, permise par l’imagerie médicale, donne l’espoir d’affiner les traitements médicamenteux.

Cette avancée “pourrait améliorer considérablement l’efficacité des traitements immuno-thérapeutiques actuels”, décrypte le docteur Clément Thomas, membre de l’équipe de recherche.

“Ces résultats ouvrent des perspectives prometteuses pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le traitement du cancer du sein”, conclut le Luxembourg Institute of Health.

Au Luxembourg, on estime que 500 femmes environ apprennent chaque année qu’elles ont un cancer du sein. Huffpost/Agences

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Bien-être

« L’amour guérit, la haine tue » : la précieuse leçon d’un génie de la médecine

Publié

le

Selon un grand professionnel de la santé, Jacinto Convit, l’amour a la capacité extraordinaire de guérir notre corps. Un sentiment de haine conduit inévitablement à un état de dépression et de prostration, qui tue lentement notre esprit et notre corps. Jacinto Convit a consacré toute sa vie à la recherche du bien-être – un homme qui a soigné ses patients jusqu’au bout et qui a consacré sa vie à travailler comme médecin.

Spécialisé en dermatologie, Jacinto Convit a commencé à exercer la profession de médecin au Venezuela, à l’époque où la lèpre se répandait implacablement parmi les classes sociales les plus pauvres. Une chose qui a immédiatement frappé le jeune médecin, c’est la façon dont, pendant ces années-là, les lépreux étaient traités, ligotés et surveillés par la police. Face à ces mauvais traitements, Jacinto a toujours choisi la voie la plus modérée, réussissant par sa compassion et sa bonté à changer les choses. Il a été l’un des rares médecins qui ont toujours traité avec respect et dignité chaque personne qui se présentait à la consultation de l’hôpital Vargas de Caracas, quelle que soit sa condition sociale. D’ailleurs, ceux qui choisissent d’exercer la profession de médecin et, par conséquent, de consacrer leur vie à aider les autres, devraient être guidés par ces principes.

Le DR Convit a reçu plusieurs prix pour ses découvertes scientifiques importantes (tout d’abord, le vaccin contre la lèpre) et au cours de sa longue carrière, il a toujours suivi fermement un grand enseignement que nous croyons qu’il est juste de partager avec vous tous :

« L’amour guérit, la haine tue. Ne haïssez plus jamais, aimez et vous verrez que la vie coulera comme de l’eau claire. »

Un message précieux qui parle d’amour et que chacun doit garder à l’esprit le plus possible, même dans les moments les plus difficiles de la vie.

Continuer la lecture

Bien-être

Les mégots de cigarettes intoxiquent les océans : Sea Shepherd sonne l’alarme

Publié

le

A l’occasion de la Journée mondiale des océans, l’ONG cible les fumeurs peu soucieux de leurs mégots, qui peuvent chacun polluer plus de 500 litres d’eau.

Nos mégots de cigarettes menacent l’océan. C’est le message lancé par l’ONG Sea Shepherd, vendredi 7 juin, dans sa nouvelle campagne de sensibilisation.

Elle cible les fumeurs peu soucieux de leurs restes de cigarette à l’occasion de la Journée internationale des océans. « Des milliards de mégots finissent chaque année dans l’océan. Les mégots, c’est quelque chose d’extrêmement toxique », alerte Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, contactée par franceinfo.

« C’est 4 500 substances chimiques dont 93 sont toxiques », souligne Lamya Essemlali à franceinfo.

« Ça contient de l’ammoniaque, de l’arsenic, du cyanure et aussi du plastique. En fait, c’est 4 500 substances chimiques dont 93 sont toxiques. Un seul mégot peut polluer plus de 500 litres d’eau.«  Une pollution d’autant plus inquiétante lorsque l’on sait que 30 à 40 millions de mégots seraient jetés chaque année. 40% d’entre eux finiraient dans la nature. Francetvinfo

Continuer la lecture

Bien-être

Des bancs de dauphins au large d’Arzew

Publié

le

Ces images qui régalent sont prises au large d’Arzew (Ouest d’Algérie).

On y voit un banc de dauphins qui accompagne l’embarcation et exécutent des saut à quelques mètres seulement. Cette scène devrait nous interpeller pour protéger la faune marine de notre large.

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

A La Une

Tags

Populaires