Connectez-vous avec nous

Société

Pour une histoire d’amour avec son épouse, il tue son oncle

Publié

le

L’histoire est rapportée par El Watan. La paisible localité côtière d’El Guelta, dans la commune d’El Marsa, à l’ouest du littoral de la wilaya de Chlef, est secouée par un crime abject commis l’été passé. L’auteur présumé, 24 ans, n’est autre que le neveu de la victime (51 ans), dont le mobile est, dit-on, une relation amoureuse avec l’épouse de son oncle, âgée de 44 ans.

Cette affaire, qui a défrayé la chronique, a pu être élucidée par les enquêteurs de la gendarmerie de la wilaya, appuyés par les éléments de la police scientifique. C’est ce qu’indique un communiqué transmis par le service de communication du groupement de gendarmerie de la wilaya. Il en ressort que le 19 juillet 2018, le centre opérationnel de la gendarmerie a reçu un appel sur le n° 1055, faisant état de la découverte d’un corps carbonisé sur une crique de la plage d’El Guelta, à 50 km à l’ouest de Ténès.

Aussitôt, des enquêteurs de la gendarmerie se sont déplacés sur les lieux du crime, où ils ont trouvé le corps carbonisé, avec à ses côtés un bidon vide d’où se dégageait une forte odeur d’essence. Le cadavre fut transporté à la morgue de l’hôpital de Ténès pour autopsie. Après le recueil et l’exploitation de l’ADN, les enquêteurs parviennent à identifier la victime, B.M., oncle du mis en cause.

Poussant leurs investigations, ils arrivent également à identifier l’auteur présumé du meurtre, qui n’est autre que le neveu du défunt, âgé de 24 ans et habitant la même localité. Celui-ci a, selon le communiqué de la gendarmerie, reconnu les faits qui lui sont reprochés et déclaré qu’il a été incité à commettre un tel crime par l’épouse de la victime, âgée de 44 ans, avec qui il entretenait une relation amoureuse. Il a ainsi planifié son acte en invitant son oncle à une balade sur une crique isolée de la plage d’El Guelta.

Profitant d’un moment d’inattention de son proche, il lui asséna un coup mortel à la nuque à l’aide d’une grosse pierre, avant de l’asperger d’essence et d’y mettre le feu. La suite dans elwatan

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Société

Algérie: un citoyen invente « la prière contre le cinquième mandat de Bouteflika » !

Publié

le

Un citoyen algérien d’un certain âgé, visiblement désespéré de voir Abdelaziz Bouteflika quitter le pouvoir de sitôt, n’a pas trouvé mieux faire que d’inventer la prière qu’il a baptisée « la prière contre le cinquième mandat ».

L’homme en question, surnommé « Moustaches » par les internautes, est apparu dans cette vidéo que nous publions en bas, implorer Dieu en récitant des versets coraniques pour espérer peut être de voir Abdelaziz Bouteflika céder le pouvoir, vu qu’il est dans l’incapacité physique de présider le pays.

Les images ont provoqué beaucoup de commentaires ironiques sur les réseaux sociaux, mais cette vidéo résume à elle seule la situation dramatique dont se trouve le peuple algérien qui ne sait effectivement sur quel saint se vouer!

Continuer la lecture

Société

Des panneaux photovoltaïques au niveau des écoles-types à visée éducative

Publié

le

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui a affirmé,mardi à Djelfa, que le plan d’installation des panneaux photovoltaïques, au niveau des écoles-types, à travers les différentes communes du pays, visait, dans sa dimension stratégique, à inculquer la culture d’exploitation de cette ressource importante.

Au cours de sa visite d’inspection dans la wilaya de Djelfa qu’il a entamée par l’inauguration d’un projet d’extension de la centrale solaire photovoltaïque d’Ain El Ibil (30 km au sud du chef-lieu de wilaya), M.Bedoui a précisé que les opérations d’installation de ces panneaux dans des primaires-types au niveau de 15 à 20 communes de la wilaya avaient pour objectif de promouvoir et d’inculquer notamment « la culture d’exploitation de ces énergies alternatives aux jeunes générations ».

 A ce titre, le ministre a indiqué que l’Algérie recelait d’importants atouts en matière d’énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, ajoutant que ces énergies dépassaient largement ce que recèle le pays en termes de pétrole et de gaz.

Accompagné des ministres des Ressources en eau et des Travaux publics et des Transports, Hocine Necib et Abdelghani Zaalane, le ministre de l’Intérieur a reçu des explications exhaustives sur le projet d’extension qui a augmenté les capacités de production estimées à 33 MW, permettant,ainsi, à la centrale dont la superficie a été élargie de 80 hectares supplémentaires, de produire 53 MW et de passer à la deuxième place après celle d’El Khoung (Laghouat) qui occupe une place pionnière à l’échelle africaine.  

Après avoir reçu une évaluation sur les projets de la Shariket Kahraba waTaket Moutadjadida (SKTM) qui ambitionne de produire, à l’horizon 2030, 22.000 MW, M. Bedoui a souligné la nécessité « de valoriser ces acquis et de mettre en avant ces efforts, un mission qui incombe en particulier aux responsables locaux, car la concrétisation de ces projets importants intervient, ajoute-t-il, en droite ligne avec la feuille de route du développement tracée par le président de la République ».

« Nous devons, alors, valoriser ces efforts de développement dans une action de proximité à travers laquelle l’on évalue les efforts de l’Etat afin de dire aux sceptiques que l’Algérie est forte, puisant sa force dans celle de ses institutions », a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter: « le citoyen se rend compte de sa place et des réalisations accomplies sur le plan social, et ce dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie dans un climat de sécurité et de stabilité. Nous ne devons pas, toutefois, oublier ce que nous avons vécu car la prospérité n’a pas de prix et il convient donc d’être fiers de nos réalisations et de ne pas douter de nos capacités ». APS

Continuer la lecture

Société

Algérie: la Saint-Valentin est fêtée par un plat de Chakchouka (ratatouille) !

Publié

le

Si une partie d’Algériens affirme ne pas fêter la Saint-Valentin sous le motif que « c’est une célébration chrétienne », d’autres accordent un intérêt particulier à cette fête des amoureux.

Un Algérois questionné à ce sujet par la télévision Numidia a affirmé que chaque 14 février sa famille prépare des plats copieux comme la Chakchouka (ratatouille).

Pour lui, la fête des amoureux est très importante et concerne toute l’humanité. Si son argument est salué par les partisans de la Saint-Valentin, le plat choisi pour cette occasion leur semble un peu étrange ! (voir la vidéo en bas).

Qui a dit que les Algériens ne sont pas ouverts ?

أغرب تصريح… "نحتافلوا بسان فالنتاين بالشخشوخة والأطباق الشهية"

أغرب تصريح… "نحتافلوا بسان فالنتاين 💖 بالشخشوخة والأطباق الشهية" 😂😂😂

Publiée par Numidia TV sur Jeudi 14 février 2019
Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires