Connectez-vous avec nous

Société

Choquant : « Tabriha » à plus de 50 millions dans les cabarets !!!

Publié

le

Misère, chômage et précarité pour la majorité des Algériens… Dilapidation, privilèges à n’en plus pouvoir, soirées arrosées à coup de milliers de dinars, voilà à quoi se résume l’Algérie de Bouteflika et de ses centaines de milliards de dollars partis dans des projets fumeux.

Pour certains c’est taqachouf, l’austérité, le serrage de ceinture, pour ces délinquants en col blanc c’est la belle vie dans les boîtes de nuit les plus huppées d’Alger, d’Oran…

Ces images sont éloquentes. Choquantes pour tous les Algériens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts.

« Nous on ne connaît pas taqachout, hamdoullah », dit cette femme habituée des cabarets. Chqara, tabrah… dédicaces à coups de sacs de billets. Des patrons sont des habitués des cabarets les plus interlopes. Objectif ? Se montrer, montrer son argent par des rechqa (mise à prix) à 10 millions.

Une chose est sûre : le raï comme art populaire est perverti par ces délinquants en col blanc.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x