Connectez-vous avec nous

Politique

Nasser Zefzafi entame une grève de la faim

Avatar photo

Publié

le

Le leader du mouvement rifain Hirak a décidé d’entrer en grève de la faim. Condamné à vingt ans de prison, Nasser Zefzafi proteste contre ses conditions de détention à Casablanca.

En effet, selon plusieurs sources Nasser Zefzafi est mis en isolement total par les autorités pénitentiaires, sans doute sur instruction du palais royal.

« Il est décidé à ne plus manger ni boire jusqu’à ce que ses revendications soient satisfaites. C’est une grève de non-retour », a déclaré Ahmed Zefzafi, le père du détenu. Dans une courte vidéo que nous mettons en ligne Ahmed Zefzafi explique le pourquoi de cette grève de la faim.

« Il ne demande que les droits dont bénéficient les autres prisonniers : qu’on le sorte de l’isolement en cellule individuelle et le mette dans une cellule digne où il puisse voir et parler » avec les détenus, a ajouté le père de Nasser Zefzafi. Selon lui, son fils ne comprend pas pourquoi un traitement « aussi sévère » lui est réservé. La direction de la prison Oukacha de Casablanca, où il est détenu, n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

Nasser Zefzafi est devenu au fil des actions pacifiques du Mouvement populaire rifain une figure de proue. Son langage sans concession et son engagement ont passionné les foules de protestataires. Ce que le Makhzen ne lui pardonne pas.

Arrêté en mai 2017 en pleine contestation sociale dans la région du Rif (nord), Nasser Zefzafi avait été condamné fin juin à vingt ans de prison pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat ».

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x