Connectez-vous avec nous

Culture

Omar El Khayyam s’invite chez les Kabyles

Publié

le

Il y a du Mohya chez Hace Mess. Scientifique de formation, il a décidé de se consacrer à la traduction en  kabyle.

Il a traduit Gabriel Garcia Márquez, Mahmoud Darwich, Lu Xun, Hermann Hesse, Khalil Gibran, Rose Reginald, Jack London, Henrik Ibsen, Matéi Visniec, Léo Ferré, Ésope, Gao Xingjiang, Confucius, Maupassant, Bertolt Brecht, Dürrenmatt, Lu Xun, Jodorowsky, Oscar Wilde, Jacques Brel, Robert Thomas, Graeme Allwright.

Ici on peut l’écouter déclamer la poésie de Omar El Khayyam en kabyle.

« J’entends dire que les amants du vin seront damnés. Il n’y a pas de vérités, mais il y a des mensonges évidents. Si les amants du vin et de l’amour vont en Enfer, alors, le Paradis est nécessairement vide ».

Omar El Khayyam

El Khayyam est un écrivain et savant persan. On trouve son nom orthographié Omar Khayam dans les traductions d’Armand Robin (1958) ou de M. F. Farzaneh et Jean Malaplate (dans l’édition critique de Sadegh Hedayat, Corti, 1993). Sa date de naissance est supposée. Ses poèmes sont principalement écrits en persan alors que ses traités scientifiques le sont en arabe, selon une note de Wikipedia.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x