Connectez-vous avec nous

Culture

Si Lhadj Mohand Tayeb enterre une 2e fois Mouloud Mammeri

La Rédaction

Publié

le

Le choix des caractères d’écriture de tamazight fait sortir du bois les arabo-baathistes et leurs relais kabyles. Après Mohamed Seghir Belaalam, un autre religieux qui s’est convertit en linguiste spécialiste de Tamazight, se pointe en offrant ses services dans le cadre du processus de pollution des langues amazighes. Si Lhadj Mohand Tayeb s’improvise, sans honte, linguiste. Ce sieur milite pour l’écriture en caractère arabe, rien que ça. Voilà comment on enterre une deuxième fois Mouloud Mammeri et plus d’un siècle de travaux de recherche sur tamazight.

Après l’avoir niée, combattu d’une manière impitoyable pendant un demi-siècle, le pouvoir a changé de méthode pour contenir la revendication identitaire amazighe. En l’officialisant et en la confiant à ses plus zélés serviteurs, dignes héritiers de Kacem Naït Belkacem, serviteur patenté de l’arabisme.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires