Connectez-vous avec nous

Société

Là où habite le célèbre Ali La Pointe

Publié

le

8 octobre 1957: 5, rue des Abderames, 19 h 55. Les paras… Ali souleva Petit-Omar du lit où il jouait. Mahmoud était déjà dans la cache. Ali rabattit le panneau. De l’autre côté de la cloison, la femme de Mahmoud étala un mélange de stuc et de noir de fumée sur la charnière du panneau. La cache du célèbre Ali La Pointe a été donnée aux paras.

L’irréductible Ali et ses compagnons se terrent. «Ali. Sors. C’est fini. On va faire sauter la cloison si tu ne te rends pas», crie un officier para. Un lieutenant entra avec un paquet de plastic à la main. Une très longue mèche sortait, rejoignant l’extérieur de la maison.  « J’allume la mèche. Tu as trente secondes pour réfléchir. » Mais c’est tout réfléchi pour Ali et les autres. Ils préféreront mourir en héros que se rendre aux parachutistes de Bigeard.

Dans un témoignage publié par Liberté la soeur d’Ali La Pointe elle déclare sur les conditions dans lesquelles a été assassiné Ali la Pointe et les autres : “Ce n’était que la seconde cachette d’Ali et les autres membres de son groupe”, indique el-hadja en soulignant que “tout avait changé avec l’arrestation de Yacef Saâdi. Fatiha, qui hébergeait Ali et les autres, m’a tout raconté. Une femme, dont j’ai oublié le nom, est venue voir Ali et l’informer que Yacef Saâdi a été arrêté. Ali lui avait alors répondu qu’il n’avait pas à craindre d’une quelconque trahison et qu’il faisait une confiance aveugle à Saâdi. Tout ce qu’il a décidé sur le coup, c’était de changer de lieu et de rejoindre l’autre cache du groupe”. Comme relaté après par Yacef Saâdi lui-même, ce dernier a été arrêté lors de la prise d’assaut des parachutistes du 3, rue Caton à La Casbah. Il s’est avéré, d’ailleurs, que la première cache d’Ali la Pointe et de Hassiba Ben Bouali se trouvait juste en face, au 4, rue Caton. Néanmoins, nous avons remarqué qu’el-hadja s’était montrée subitement mal à l’aise dès qu’on lui a demandé si elle pensait qu’Ali la Pointe avait été trahi. Elle s’était contentée. “Je ne suis sûr de rien mais tout ce que je peux vous dire c’est que chacun va assumer et que sera jugé sur ce qu’il a fait.”

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires