Connectez-vous avec nous

Actu

Du temps où Ferhat Mehenni se revendiquait Algérien

Publié

le

Ferhat Mehenni a bien changé ces dernières années. De ce chanteur marxiste, défenseur acharné de la culture amazighe et des libertés démocratiques des années 80, 90 et 2000 ne reste-t-il donc que cet homme qui va, sabre au clair, lancer ses troupes contre ce qu’il appelle « l’Algérie coloniale » ?

Celui que Kateb Yacine appelait le maquisard de la chanson berbère a pris une tangente dangereuse au fil des années. Trouvant grâce au Maroc qui pourtant réprime dans le sang les Berbères du Rif et d’autres régions, tressant des lauriers à un Etat hébreu qui massacre les Palestiniens, Ferhat Mehenni semble avoir renié une grosse partie de ses convictions pour lesquelles il était connu.

Depuis 2001 et l’assassinat de 126 jeunes Kabyles par les gendarmes pendant le printemps noir, Ferhat Mehenni a lentement dérivé de l’autonomie de la Kabylie à l’indépendance.

Et en l’espèce sa dernière déclaration sur ce qu’il appelle « les corps de contrainte » pour soi-disant protéger les Kabyles a fini par entamer les derniers empans de crédit auprès de larges pans de ses sympathisants. Nous remettons ici en avant cette prise de position qui remonte à 1995, en pleine décennie noire. Du temps est manifestement passé… Certains diront qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas !

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x