Connectez-vous avec nous

Mémoire

« Oui je suis hors-la-loi », clamait Ali Benhadj défiant les autorités

Publié

le

Ali Benhadj, l’agitateur des foules, le boutefeu a longtemps enflammé plusieurs générations de crédules. Ce discours dans lequel il défiait les autorités en juin 1991 est resté dans la conscience des Algériens. « Oui, je suis hors la loi, oui, mais je ne suis pas hors Coran », claironait-il devant un foule de partisans hypnotisée par cet homme frêle mais au verbe d’acier.

Ali Benhadj aura contribué à envoyer au maquis des centaines de terroristes, finissant même par perdre un de ses fils qui a, lui aussi, rejoint les groupes terroristes.

La dernière décision des autorités de le laisser prêcher dans les mosquées est un signe qui inquiète. Cependant certains pensent que l’ancien numéro 2 du Front islamique du salut a perdu de son influence. La preuve ? Son fils a été arrêté il y a quelques semaines en état d’ivresse.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x