Connectez-vous avec nous

Actu

Pour Khaled Bounedjma, il n’y a de président que « Bouteflika »…

Publié

le

La scène est d’anthologie : un homme qui déifie un président malade ! Il n’y a qu’en Algérie que ce genre de spectacle sont possibles. Khaled Bounedjma, secrétaire général de l’obscure Front national pour la justice sociale (FNJS), estime que le seul candidat à la prochaine présidentielle est Abdelaziz Bouteflika.

« Nous sommes à la disposition du président de la république, ses soldats pour la sauvegarde des institutions de la république, à leur tête l’armée nationale populaire », affirmait d’ailleurs lundi, Khaled Bounedjma lors de sa nouvelle intronisation à la tête de la Cnec (coordination nationale des enfants de chouhada).

Pour ce courtisan hors classe, après Bouteflika, il n’y aura que Bouteflika et encore Bouteflika.

Ce saisonnier de la politique fait partie d’une foultitude d’individus auxquels les tenants du pouvoir ont recours pour relayer leur parole dans la société.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x