Connectez-vous avec nous

Culture

Les salles de cinéma en Algérie : le décoiffant reportage de Hanane

La Rédaction

Publié

le

La production cinématographique est rendue à sa plus congrue expression en Algérie. Des 450 salles qui existaient à l’indépendance, il n’en reste qu’une petite quinzaine cantonnée dans de grandes villes.

Ces dernières salles de cinéma ne remplissent qu’accessoirement leur rôle de passeurs de films. Certaines sont oubliées du public qui a depuis des lustres perdu l’habitude d’aller voir des films en salle. D’autres sont devenues des salles des fêtes à la grande satisfaction de responsables qui n’ont rien à voir avec le septième art. « Les Haut-Parleurs » De TV5 a diffusé cette semaine, un reportage qui illustre le chaos du cinéma en Algérie. La réalisatrice Hanane Guendil a dévoilé l’état désastreux de ces salles.

Le constat est implacable. Le recul de la passion pour le 7e art est effarant. Les nouvelles générations ignorent tout des projections en salle obscure. Ce reportage nous renvoie à la figure la situation lamentable des salles de cinéma en Algérie. Restent encore quelques irréductibles réalisateurs et passionnés du septième art qui tiennent contre vents et marées.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires