Connectez-vous avec nous

Actu

Khaled Nezzar : « Ce n’est pas l’armée qui a créé le FIS »

La Rédaction

Publié

le

Le général à la retraite Khaled Nezzar revient encore au devant de la scène. Il devait présenter dimanche son nouveau livre « Mémoires du général Khaled Nezzar: Ma carrière militaire », mais il en a été d’autres choses. Il a parlé surtout de la décennie noire, de Chadli dont il dit qu’il n’était pas l’homme de la situation, de son père…

« Mes seuls regrets ce sont les morts, le retard enregistré par le pays et les dégâts qui lui ont été infligés, mais rien d’autre. C’est normal que les gens aient leur propre vision des choses. Chacun voit les choses de son angle », lâche-t-il pour se dédouaner de toute erreur lors de son passage notamment au Haut comité de l’Etat qui a eu à diriger le pays dans une période particulièrement trouble et ravageuse. Avant d’ajouter : « Je ne suis pas un éradicateur ! ». Et d’aborder la question du Fis dissous : « Ce n’est pas nous, l’armée, qui avons créé le FIS », allant de fait à l’idée répandue dans l’opinion que le Fis est une création des services de renseignement.

Concernant le rôle de l’armée dans le politique, il soutient que « si on me demande si l’armée a participé à la prise de décision je dis oui car on nous avait mis d’office dans le comité central. Il arrivait que nous ne prononcions pas un mot mais in fine les décisions étaient prises en notre nom ».

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires