Connectez-vous avec nous

Actu

Emirats : une Marocaine tue son amant avant de le cuisiner pour servir sa chair

Publié

le

Edifiant ! Une Marocaine est accusée par la justice émiratie d’avoir tué son amant, puis démembré son corps avant de servir les restes de son cadavre à des ouvriers. C’est ce qu’a rapporté le 19 novembre le journal émirati The National qui affirme que le crime a été commis il y a déjà trois mois.

Dans son édition du 19 novembre, le journal émirati The National a annoncé qu’une femme d’origine marocaine a été arrêtée par la police pour avoir assassiné son amant, qui voulait la quitter pour une autre, avant de la cuisiner et de servir les restes de sa dépouille à des ouvriers.

​Selon le média, la femme a été arrêtée par la police de la ville d’Al Ain pour son implication présumée dans le meurtre de son amant. Selon lui, la prévenue aurait tué son amant et servi les restes de son cadavre en guise de machbous, un célèbre plat traditionnel du Golfe, composé de riz et de viande.Dénoncée à la police par le frère de la victime qui a signalé la disparition de son proche, l’accusée a fini par avouer son crime suite aux résultats compromettants d’analyses ADN menées sur une dent trouvée par les enquêteurs dans le mixeur de la femme.

Tout en affirmant qu’elle a commis ce meurtre dans un moment de folie, l’accusée a avoué aux enquêteurs qu’elle voulait se venger de son amant qui voulait l’abandonner sans ressources, pour en épouser une autre, après sept ans de vie commune, selon la même source.Une autre femme accusée de complicité a été arrêtée par la police. Niant toute implication dans ce meurtre, cette dernière a néanmoins affirmé avoir remarqué la présence de sang dans la maison de son amie, a rapporté The National, soulignant que l’enquête est toujours en cours. Sputnik avec agence

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Des milliers d’algériens manifestent contre Bouteflika à Paris

Publié

le

La colère contre le cinquième mandat, qu’Abdelaziz Bouteflika s’apprête à briguer, s’est emparée des algériens établis en France. Ils était en nombre impressionnant, le dimanche après midi, a se rassembler à la place République, au centre ville de Paris, pour dire non à Bouteflika.

le rassemblement était spontané, mais il a drainé une foule nombreuse et de divers horizons politiques. C’est la première action de protestation de la communauté algérienne pour le moment.

La candidature d’Abdelaziz Bouteflika est entrain de provoquer une mobilisation générale de la société algériennes et dans les quatre coins du pays.

Le peuple réclame tout simplement un changement.

Divers ! Les immigrants et les Harragues Algeriens se manifestement actuellement en France contre 5ème mandat ! #Admin

Publiée par Il Faut Dire sur Dimanche 17 février 2019
Continuer la lecture

Actu

Un jeune parapentiste et son passager meurent sur les hauteurs d’Ath Laâziz

Publié

le

Un parapentiste et un passager ont trouvé la mort samedi après-midi suite à une chute mortelle survenue à Tizi Oudjaâboub, relevant de la commune montagneuse d’Ath Laâziz (Nord-Bouira), a indiqué dimanche le président de la fédération du Parapente, M. Agroune Said.

« Le parapentiste âgé d’une vingtaine d’annéeset originaire de Bouira ainsi que le passager, ont perdu la vie au cours d’un vol et suite d’une chute mortelle à Tizi Oudjaâboub à Ath Laâziz », expliqué à l’APS M. Agroune, sans donner d’amples détails sur ce sujet.

Le mont de Tizi Oudjaâboub a abrité en 2017 le championnat national de parapente avec la participation d’une soixantaine de pilotes venus des différentes wilayas du pays. APS

Continuer la lecture

Actu

Anis Rahmani: « Y a que Bouteflika qui peut diriger l’Algérie »

Publié

le

Les partisans d’un cinquième mandat pour Abdelaziz Bouteflika ne trouvent pas quoi avancer comme arguments pour justifier leur choix.

Ainsi, ils versent dans des déclarations souvent étonnantes et parfois qui suscitent des vives polémiques et critiques.

Pour le directeur de la télévision Ennahar TV, Anis Rahmani qu’on ne peut soupçonner de quelque revirement a soutenu : « Il n’y a qu’Abdelaziz Bouteflika qui peut vraiment diriger l’Algérie ». C’est ce qu’il a déclaré au micro de la télévision Dzair Press, chaîne d’un autre soutien à Bouteflika, Ali Haddad. Un argument qui ne peut évidemment pas tenir debout plus d’une seconde.

Anis Rahmani qui était l’un des opposants les plus farouches au deuxième mandat d’Abdelaziz Bouteflika en 2004, faut-il le rappeler, a pris dès le lendemain de la victoire de Bouteflika un sacré virage pour lui apporter par la suite un soutien aveugle et particulièrement très intéressé.

أنيس رحماني: لا أحد يصلح للرئاسة من غير بوتفليقة

أنيس رحماني: لا أحد يصلح للرئاسة من غير بوتفليقة

Publiée par ‎دزاير براس – Dzair Presse‎ sur Dimanche 17 février 2019
Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires