Connectez-vous avec nous

Politique

Zoubida Assoul, la dame de fer de Mouwatana

Publié

le

C’est une femme de poigne, courageuse qui est apparue dans l’incurie nationale. Zoubida Assoul, la porte-parole du mouvement Mouwatana, parle de l’Algérie du coeur, celle qu’elle porte comme des millions d’Algériens désintéressés. Le verbe simple et vrai, elle dresse le portrait cru de l’Algérie de Bouteflika.

L’immobilier, l’école, l’économie, l’université… Aucune sujet ne lui échappe.

« On est encore à 50 élèves dans les classes, même la Syrie qui est en guerre fait mieux que nous », tonne-t-elle. Rien n’est épargné à ce pouvoir. Zoubida Assoul rappelle aux Algériens l’incurie du pouvoir : la corruption, la mise en place d’un plan antinational pour démanteler l’Algérie, la gabegie…

« Ils se foutent de l’Algérie royalement », crie-t-il. Les autorités saluent un cadre, on n’est pas contre cet individu mais contre cette politique, laissez-le rentrer chez lui… Vous avez sali l’Algérie… », ajoute-t-elle

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Politique

Présidentielle : revoilà Bencherif et son projet de mer intérieure !!!

Publié

le

Rabah Bencherif est de retour au devant de la scène à l’occasion du retrait des dossiers de candidature pour la présidentielle.

Janvier est décidément le mois des saisonniers de la politique. L’échéance de l’élection à la magistrature suprême a fait sortir des oubliettes quelques dinosaures.

On le croyait fini, en retrait définitif de la politique. Le revoilà encore une fois sur les plateaux télé pour quelques minutes de gloire. Rabah Bencherif, pour les plus jeunes, avait défrayé la chronique aux lendemains de l’ouverture démocratique. En parlant entre autres de son projet de création d’une mer intérieure dans la partie est du Sahara.

En vrai, Rabah Bencherif n’a rien inventé, il a juste dépoussiéré un vieux plan fait par des ingénieurs français pendant la colonisation. Trois décennies plus tard, inamovible avec des cheveux blancs tout de même (69 ans), il nous ressert le même plat froid.

Pas seulement, l’homme n’a pas perdu de sa faconde, il a régalé les fidèles de cette télévision offshore.

Continuer la lecture

Politique

Présidentielle : suivez la déclaration la plus farfelue d’un candidat

Publié

le

Décidément cette présidentielle tant redoutée par les Algériennes commence plutôt bien.

تعرف على أغرب مترشح لرئاسيات 2019.. يدلي بتصريح مجنون!

تعرف على أغرب مترشح لـ #رئاسيات_2019.. يدلي بتصريح مجنون!

Publiée par Numidia TV sur Mardi 22 janvier 2019

De la série de déclarations recueillies auprès des candidats qui sont allés retirés leur dossier de candidature au ministère de l’Intérieur, celle de ce vénérable Algérien dépasse tout entendement. C’est dire que la fonction présidentielle attire.

« L’Algérie est meilleure que les Etats-Unis », mieux encore estime ce Monsieur : « Elle est le centre du monde ». A mourir de rire.

Mais notre candidat à la candidature se dit ingénieur. Et revendique la création d’un avion avec des ailes en terre. Il n’y a pas plus biologique cette invention qu’on est tenté de qualifier de farfelue.

Mais soyons sérieux ! Comment des individus pareils se présentent pour devenir président ? La fonction est-elle devenue aussi banale et insignifiante pour que des candidats aussi ignorants et dépourvus d’imagination veuillent l’occuper ? A croire que oui.

Car quand on voit que l’actuel président se passe de toute apparition et discours, il y a lieu de croire qu’on peut être président tout en restant à la maison…

LIRE AUSSI:

Regardez la première candidate à la présidentielle !!!

Aït Mokhtar ou les graves dérapages d’un postulant à la présidentielle

Présidentielle : ce candidat veut couvrir la statue d’Aïn El Fouara !

Continuer la lecture

Politique

Présidentielle : ce candidat veut couvrir la statue d’Aïn El Fouara !

Publié

le

Les programmes des candidats à la candidature pour la présidentielle s’annoncent très intéressants.

Suivez bien ce Monsieur et qui se pique de politique. Salah Kermache ne va pas par quatre chemins. A la question sur la statue dénudée d’Aïn El Fouara, notre grand candidat répond du tac au tac et avec un sourire entendu.

« Si le peuple veut qu’on couvre la statue, on la couvrira, où est le problème ? », répond-il avec beaucoup cette satisfaction de l’homme qui a une solution toute trouvée à un grand problème.

Si les 32 candidats enfilent des perles pareilles, on est bien parti à une campagne électorale où les Algériens vont bien rigoler. Mais après le 18 avril, ce sera autre chose… autrement dit comme d’habitude.

LIRE AUSSI:

Regardez la première candidate à la présidentielle !!!

Aït Mokhtar ou les graves dérapages d’un postulant à la présidentielle

Continuer la lecture

Suivez-nous

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires