Connectez-vous avec nous

Actu

L’Algérie nouvelle, on y croyait

Publié

le

Ce film de Chloé Hunzinger et diffusé par France 3 raconte les espoirs et les désillusions des lendemains de l’indépendance. La caméra nous montre ces Français qu’on appellera les Pieds-Rouges qui ont rejoint l’Algérie alors même que les pieds-noirs quittaient par centaines de milliers ce pays.

Il y a de l’émotion dans les images. De la force de l’espoir pour ce pays naissant.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Malaise à Cnews après les révélations de Xavier Raufer sur Cherif Chekatt

Publié

le

Cherif Chekatt, l’homme suspecté d’avoir perpétré l’attentat de Strasbourg a été abattu jeudi soir vers 21 heures. 

La traque de l’homme le plus recherché de France a pris fin hier soir, jeudi 13 décembre, vers 21 heures. Le suspect de l’attentat qui a coûté la vie à trois personnes et blessé 13 autres a été abattu par les hommes de la Brigade spécialisée de terrain, rue de Lazaret, à Strasbourg.

Le suspect, blessé , avait pris la fuite mardi soir après l’attentat perpétré sur le marché de Noël. Quelques heures avant, une première opération policière a eu lieu dans le quartier, qui avait été de fait bouclé durant deux heures. Le ministre de l’Intérieur avait alors évoqué « une levée de doutes » et avait appelé « à laisser les enquêteurs faire leur travail ». 

Cependant, sur le plateau de de Cnews, il y a eu un gros malaise et des questions après les révélations de Xavier Raufer (criminologie et essayiste) sur Cherif Chekatt. Suivez.

Continuer la lecture

Actu

Le Sénat américain : « MBS est responsable de la mort de Khashoggi »

Publié

le

Il y a eu la CIA qui a estimé que le prince héritier Mohamed Ben Salmane est derrière l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat saoudien de Turquie. Maintenant ce sont les sénateurs américains qui lui emboîte le pas.

Ils ont asséné jeudi un double revers à Donald Trump en demandant l’interdiction de tout soutien militaire américain à l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen, et en accusant le prince héritier saoudien d’être « responsable » du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi. 

Approuvées grâce aux votes de sénateurs démocrates et républicains, ces deux résolutions distinctes devraient en rester là.

Ces mesures ne devraient en effet pas être débattues à la Chambre des représentants, au moins jusqu’au changement de majorité en janvier, et elles ne semblent pas prêtes de recevoir la signature de Donald Trump, qui entretient de bonnes relations avec l’allié stratégique saoudien.

Mais elles ont une forte portée symbolique et témoignent de l’immense colère des sénateurs face à Ryad, provoquée par ce conflit sanglant et par le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Avant le vote, le sénateur indépendant Bernie Sanders, l’un des promoteurs de la résolution sur le Yémen, avait évoqué « un moment historique » et appelé à « dire au monde que les Etats-Unis d’Amérique ne continueront pas à participer au pire désastre humanitaire de la planète ».

« Aujourd’hui, nous disons au gouvernement despote d’Arabie saoudite que nous ne participerons pas à leur aventure militariste », a-t-il asséné.

Cette résolution appelle le président américain à « retirer les forces armées américaines des hostilités au Yémen ou affectant le Yémen, sauf les forces américaines engagées dans des opérations visant Al-Qaïda ou des forces associées », sous trente jours après l’adoption de cette résolution conjointe.

Les Etats-Unis ont suspendu récemment leurs opérations de ravitaillement à la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen.

Le chef des républicains au Sénat Mitch McConnell avait appelé à voter contre cette résolution, qui s’attaque plus largement aux prérogatives présidentielles pour engager les Etats-Unis dans des conflits à l’étranger. 

Mais dans un geste remarqué, signe de la colère dans les rangs républicains, M. McConnell a soutenu au contraire la résolution condamnant le prince héritier dans le meurtre de Khashoggi, en contradiction avec les déclarations publiques de M. Trump qui a mis en doute la responsabilité de Mohammed ben Salmane.

L’ONU a annoncé jeudi une trêve dans des régions menacées par la famine au Yémen, où quatre ans de guerre ont fait environ 10.000 morts et menacent jusqu’à 20 millions de personnes de famine, selon l’Organisation internationale. Avec AFP

Continuer la lecture

Actu

Les imams algériens annoncent des actions contre leur ministère de tutelle

Publié

le

Les imams s’énervent ! Ils veulent leur part du gâteau ou ce qui en reste ! Pour obtenir satisfaction à leurs revendications socio-professionnelles, les imams d’Algérie ont décidé d’organiser une action de protestation et menacé de paralyser toutes les mosquées à l’échelle nationale. C’est ce qu’a annoncé leur syndicat le 10 décembre via la page Facebook de son président.

Dans son combat pour les droits socio-professionnels de ses membres l’opposant au ministère des Affaires religieuses et des Waqfs, la Coordination nationale des imams d’Algérie a décidé de passer à l’offensive en annonçant l’organisation d’une action de protestation. C’est ce qui transparaî du communiqué publié le 10 décembre sur la page Facebook de son président Djelloul Hedjimi.

«Compte tenu des multiples promesses formulées, que ce soit à travers des correspondances ou des déclarations dans les médias appelant en substance au dialogue et à la concertation […] et en réaction à l’autoritarisme, à la marginalisation volontaire, à l’entrave de l’activité syndicale et à tous les problèmes auxquels font face les imams et les fonctionnaires du secteur des Affaires religieuses […] Nous sommes dans le regret de vous annoncer que nous organiserons une action de protestation pacifique à caractère national sous le slogan « le rassemblement des turbans blancs », dont la date sera indiquée ultérieurement», a annoncé le communiqué. Avec Sputniknews

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires