Connectez-vous avec nous

Bien-être

Arrêt sur image. Bejaia : décharge sauvage et incivisme à l’Edimco

Publié

le

Une fois la décharge « éradiquée » par les vénérables services d’hygiène de l’APC de Béjaïa et les associations qui ont donné de leur temps et leur énergie, voilà que de nombreux citoyens méprisant les règles élémentaires de civisme qui viennent déposer sans honte leurs poubelles sur le trottoir

Quant au respect des horaires de sortie et rangement des poubelles qui sont des clés fondamentales pour une ville propre, elles peuvent attendre tant que des individus aussi irresponsables continuent leurs pratiques.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Bien-être

Le scorpion tue plus que le choléra en Algérie

Publié

le

On a beaucoup parlé en Algérie de l’épidémie de choléra qui a frappé cet été une partie du pays. Elle a provoqué la mort de deux personnes, et les réseaux sociaux se sont enflammés. On parle moins en revanche d’un ennemi plus redoutable, le scorpion, qui a déjà tué six personnes rien qu’à Ouargla depuis le début 2018. Chaque année, il tue entre cinquante et cent personnes en Algérie.

Début septembre, le décès d’une jeune enseignante de l’université d’El Oued, suite à une piqûre de scorpion, a suscité l’émoi dans le pays. Hospitalisée dix jours à l’hôpital de Ouargla, elle n’avait pu être sauvée. Certains avaient mis en cause une mauvaise prise en charge. Maladroit dans la défense de ses services, le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, a été raillé sur les réseaux sociaux.

Cette fois, c’est un enfant de quatre ans qui est mort dans la même ville. Un autre est dans le coma, selon les medias locaux. Tous deux piqués par un scorpion. Le sérum est mis en cause sur les réseaux sociaux. Fabriqué en Inde, il serait de mauvaise qualité.

Les enfants sont particulièrement vulnérables. En raison de leurs jeux, ils sont fréquemment piqués et leur faible constitution les rend plus fragiles face au venin. Les enfants représentent 60% des décès.

En juillet 2018, l’Agence de presse APS avance le chiffre de 50 à 100 morts annuels en Algérie, où l’on comptabilise quelque 50.000 piqures. Un fléau important au niveau des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, et on constate une extension des morsures aux wilayas du Nord. Les chiffres émanent d’un rapport de l’Institut national de la santé publique (INSP). «Sur le plan épidémiologique, 45.132 piqures survenues dans 39 wilayas et ayant entraîné 58 décès ont été enregistrés en 2017» annonce l’INSP.

Francetvinfo

Continuer la lecture

Bien-être

L’AVC et ses conséquences

Publié

le

L’AVC c’est quoi ? Comment survient-il ? Peut-il toucher tout un chacun ? L’AVC est une attaque spontanée qui survient à la suite de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin et qui provoque la mort des cellules nerveuses qui sont privés d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions. C’est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau.

En clair, le cerveau se divise en deux parties, dont chacune contrôle ou est responsable du côté opposé de votre corps. Quand celui-ci est affecté par un accident vasculaire cérébral, cela peut entraîner des problèmes de vision dans un œil. Étant donné que les deux yeux doivent être concentrés sur le même point dans l’espace pour avoir une vision normale, si un œil ne voit plus à cause de l’AVC, cela entraînera une vision double puisque les deux yeux ne travaillent plus parfaitement ensemble.

On pourrait facilement penser que cela arrive à cause de la fatigue, parce qu’on lit trop, regarde trop la télé ou travaille trop sur l’ordinateur. Mais un changement de vision dans un seul œil peut certainement être le signe d’un accident vasculaire cérébral ou d’un autre problème médical grave, et vous devriez consulter un médecin immédiatement.

Continuer la lecture

Bien-être

Les 10 meilleures destinations à visiter en Kabylie

Publié

le

Cette courte vidéo propose aux néophytes et aux curieux qui souhaitent découvrir les meilleurs endroits à visiter en Kabylie (est d’Alger).  Dix endroits emblématiques sont retenus.

Il y a bien entendu le lac naturel d’Agoulmime qui culmine à près de 1800 m entre Tikjda et Tala Guilef. C’est un site sauvage magnifique pour se reposer au bord de l’eau. Ce lac qui s’assèche en été pour devenir un terrain de football pour les jeunes des villages environnants se remplit en hiver et au printemps des eaux.

Le Parc national de Gouraya avec 1700 espèces de faune et flore et les traces des différentes civilisations demeure un lieu unique.

Il y a la mystérieuse grotte du Macchabée, située sur la façade nord du Djurdjura, à une dizaine de km d’Ain El Hammam. Pour y arriver, il faut escalader une façade et ensuite pénétrer dans le ventre de la montagne.

Il y a aussi le village d’Agni Fourou, un village abandonné mais qui garde le charme des siècles révolus.

Citons aussi le canyon Userghi, au pied du village d’Aït Lqayed, dans la commune de Boghni. Ce lieu peu visité est difficile d’accès.

N’oublions pas l’inévitable parc national du Djurdjura avec ses richesses faunistique et en flore.  Enfin, nous retiendrons la plage de Rmila à Jijel, un hâvre de paix qui invite au farniente.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires