Connectez-vous avec nous

Culture

Les salles de cinéma en Algérie : le décoiffant reportage de Hanane

Publié

le

La production cinématographique est rendue à sa plus congrue expression en Algérie. Des 450 salles qui existaient à l’indépendance, il n’en reste qu’une petite quinzaine cantonnée dans de grandes villes.

Ces dernières salles de cinéma ne remplissent qu’accessoirement leur rôle de passeurs de films. Certaines sont oubliées du public qui a depuis des lustres perdu l’habitude d’aller voir des films en salle. D’autres sont devenues des salles des fêtes à la grande satisfaction de responsables qui n’ont rien à voir avec le septième art. « Les Haut-Parleurs » De TV5 a diffusé cette semaine, un reportage qui illustre le chaos du cinéma en Algérie. La réalisatrice Hanane Guendil a dévoilé l’état désastreux de ces salles.

Le constat est implacable. Le recul de la passion pour le 7e art est effarant. Les nouvelles générations ignorent tout des projections en salle obscure. Ce reportage nous renvoie à la figure la situation lamentable des salles de cinéma en Algérie. Restent encore quelques irréductibles réalisateurs et passionnés du septième art qui tiennent contre vents et marées.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Culture

Malika Mezzane ou la fierté de l’identité amazighe

Publié

le

Cette femme ne souffre aucun doute de son identité. « Je suis Amazighe », clame-t-elle à la télévision au moment où des millions de Marocains renient leurs origines.

Malika Mezzane, enseignante, revendique son identité en le disant dans un arabe châtié avec une maîtrise parfaite. « Qu’on cesse de nous parler de MAghreb arabe, il n’y a pas de Maghreb arabe, il n’existe pas à l’origine… » tonne Malika Mezzane.

« Si tous les Amazighs du monde entier disparaissent je resterai la dernière avec mon amazighité », ajoute-t-elle avec une fierté déconcertante.

Continuer la lecture

Culture

Une femme arabe incendie le prophète et rappelle ses liaisons

Publié

le

C’est une charge sans concession et rarissime. Cette femme dont nous ignorons malheureusement l’identité déconstruit tout l’imaginaire musulman. Elle rappelle que le prophète Mohammed a couché avec plein de femmes. Sans aucune fioriture, elle pointe les conquêtes de Mohammed et surtout certains de ses actes qui passent pourtant pour être normaux aux yeux des musulmans.

« Il a violé Aicha alors qu’elle n’avait 9 ans. Il a couché avec Safia après qu’il ait tué son père. Il a réclamé qu’on coupe la main du voleur alors que Mohamed a pillé et organisé des razzias… » déclare cette femme.

Elle pose courageusement de nombreuses questions auxquelles peu de érudits musulmans peuvent répondre.

Continuer la lecture

Culture

Alexandre Arcady, l’enfant de la Casbah, revient à Alger

Publié

le

Alexandre Arcady est né le 17 mars 1947 à Alger. Après de nombreux détours cinématographiques et littéraires, il revient souvent sur sa terre natale. Il a déjà publié ses Mémoires au tire «7 rue du Lézard», en 2016. Le cinéaste Alexandre Arcady nous offre une visite guidée des rues d’Alger en même temps qu’un voyage dans ses souvenirs.

« Le 1er novembre 2014, 60e anniversaire du début de l’insurrection algérienne, je me rends dans la capitale algérienne pour un salon du livre. Après un tour au cimetière, je retrouve la basse casbah, où j’ai passé mon enfance. Il y a un cadenas sur la porte de notre ancienne maison. Je vois cet immeuble défoncé, démoli comme si le passé s’effritait. J’ai voulu alors écrire ma vie comme s’il s’agissait d’un film », racontait-il à l’époque.

Il publiera une suite de ses mémoires prochainement.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires