Connectez-vous avec nous

Actu

« Tizi n’wassa » arrêtée et son journaliste viré par Dzaïr TV

Publié

le

Les foudres de la censure ont encore frappé dans les médias du groupe Haddad. La célèbre émission de débat et d’entretiens « Tizi n Wassa » est définitivement arrêtée par la direction de Dzaïr Tv, la chaîne d’Ali Haddad. Son journaliste, Mourad Aït Mimoun, est, lui, tout simplement mis à la porte. La dernière émission a eu pour invité Mokrane Aït Larbi qui a eu à dire ses vérités sur ce média, pour une dernière fois sans doute.

Si de nombreux connaisseurs s’interrogeaient sur cette émission qui détonnait par sa liberté dans un média tout acquis au pouvoir en place, maintenant les choses sont claires. Ali Haddad ne pouvait supporter la liberté de ton de ce journaliste et de son média. Surtout avec l’arrivée de la présidentielle 2019. Et quand on sait que les Haddad sont impliqués hommes et fortunes dans le clan, il ne fallait pas s’en étonner.

Pourtant « Tizi n Wassa » a acquis respect et considération dans le gotha médiatique national. Et son journaliste, Mourad Aït Mimoun s’est taillé une place d’excellent animateur. Qu’importe ! Les affaires sont les affaires, la liberté de la presse attendra.

Il y a quelques semaines, c’est Hassan Moali, directeur de la rédaction du quotidien Le Temps, un journal lui aussi appartenant à Ali Haddad, qui a été à la porte à l’amiable après un long conflit avec les propriétaires.

Faut-il rappeler aussi que les journalistes du groupe Haddad, en dépit de leur professionnalisme, sont payés au lance-pierre.

Commentaires

Actu

Les urgences de l’hôpital de Sétif sous les eaux

Publié

le

On aura tout vu ! Cela s’est passé jeudi dernier : des pluies diluviennes se sont abattues sur la wilaya de Sétif. Résultat ? Des inondations partout. Et peu d’intervention des services compétents nulle part.

L’hôpital universitaire de Sétif inondé et un personnel hospitalier obligé de clapoter dans les eaux pour évoluer d’un malade à un autre ! A voir ces images, on se demande où les évacuations, que sont devenues les bouches d’égouts ?

Faut-il bouder le plaisir que procure l’eau ? Non ! Surtout avec l’arrivée de la saison chaude !

Continuer la lecture

Actu

Inondations et dégâts importants à Aïn El Kebira (wilaya de Sétif)

Publié

le

La ville de Aïn El Kebira, dans la wilaya de Sétif, a vécu, jeudi 17 mai, d’importantes précipitations qui ont provoqué des inondations. Selon les premières informations, le cadavre d’un homme, entraîné par les inondations, a été repêché par les Pompiers.

Continuer la lecture

Actu

Tosyali lance une nouvelle unité de production d’acier à Oran

Publié

le

Une nouvelle unité de production d’acier implantée au complexe Tosyali de Béthioua (Oran) a été lancée en grande pompe cette semaine. Quand le ministre de l’industrie et des mines Yousfi dit que c’est grâce à Bouteflika qu’il y a cette réalisation, on ne le veut bien, mais il a comme quelque difficulté avec la vérité puisque le complexe Tosyali  appartient à un homme d’affaires turc a déjà à son actif une usine de rond à béton à Bethioua.

C’est Tosyali Iron and Steel, une société de droit algérien, dont la mise en service remonte à juin 2013. Le complexe compte aujourd’hui 3 700 travailleurs si l’on en croit ses responsables turcs. L’investissement de l’usine a nécessité la modique somme de 2,25 milliards de dollars.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires