Connectez-vous avec nous

Politique

Algérie-UE : 11e session du Conseil d’association à Bruxelles

Publié

le

L’Algérie et l’Union européenne (UE) ont réaffirmé lundi à Bruxelles leur « attachement » à la mise en oeuvre des priorités communes de partenariat et des conclusions de l’évaluation  conjointe de l’Accord d’association, réitérant leur engagement à approfondir leurs relations dans le but de « réaliser un espace commun de stabilité, de démocratie et de prospérité partagée ».

Dans une déclaration conjointe publiée à l’issue de la 11ème session de leur Conseil d’association, l’Algérie et l’UE ont souligné « l’importance du rôle de la société civile et de la démocratie participative », marquant leur intérêt pour « un partage d’expérience » dans ces domaines.

L’UE qui a salué, à cet égard, « la voie des réformes » engagées par l’Algérie suite à la révision constitutionnelle de 2016, a souligné également que le partenariat Algérie-UE se fonde sur « des principes partagés de démocratie ».

L’Algérie et l’UE se sont engagés également à renforcer leur coopération en matière de diversification de l’économie algérienne, « dans un contexte particulier induit par la chute des prix des hydrocarbures depuis 2014 ».

Les deux parties se sont félicitées à cet égard de l’adoption du cadre unique d’appui, qui définit les priorités de la coopération technique et financière bilatérale pour la période 2018-2020 et où « le soutien à la diversification économique figure en première place ».

APS

Commentaires

Politique

Mme Greffou prône le retour à l’enseignement coranique !!!

Publié

le

Décidément, l’ancienne porte-voix de la modernité de l’enseignement est tombée bien bas. Elle s’en prend aveuglément à la réforme scolaire de Nouria Benghabrit. « Elle a fumé quoi, Mme Greffou ? A la fin des années 80, la psycholinguiste était à l’avant garde de la réforme scolaire. Maintenant, elle dénonce « la trahison » de la réforme en cours qui serait dictée par l’Union européenne. Elle préconise le retour à l’école coranique des années 40, qui, selon elle, aurait servi de modèle à la Silicone Valley !!!! Pathétique!!! », a écrit ce commentaire cinglant Arezki Ait Larbi.

Malika Greffou soutient qu’à la Silicon Valley on enseigne comme en Algérie dans les années 70. Elle se croit avoir trouvé la voie pour descendre en flammes Nouria Benghebrit. Mieux, elle prône l’enseignement coranique et le rejet des programmes actuels, car issus des directives européennes. A ne rien comprendre dans le personnage de cette femme !

Continuer la lecture

Politique

Le gaz de schiste est un don de Dieu pour l’Algérie !!!

Publié

le

Eh oui, Abdelmoumen Ould Kaddour invoque maintenant la bénédiction divine pour justifier l’exploration puis l’exploitation du gaz de schiste prochainement par la Sonatrach. Décidément rien n’arrête les huiles du pouvoir pour arriver à leur fin. Et en la matière, Ould Kaddour y va sans gants. Et semble-t-il avec la parole…

Ainsi, il estime que le gaz de schiste comme une bénédiction divine, comme pour répondre à ceux qui soutiennent que le pétrole est une catastrophe plus qu’autre chose pour le pays dans la mesure qu’il confine le pouvoir à une certaine facilité.  Le PDG prend son bâton de pèlerin et rend visite à In Salah et les zaouïas du coin pour convaincre les cheikhs sur l’importance de l’exploitation de cet énergie non conventionnelle. Mieux, il propose à la population locale de désigner dix jeunes pour les emmener dans les pays où l’on exploite ce gaz non conventionnel.

Continuer la lecture

Politique

Cet ancien ministre porte un costume de 1800 DA !

Publié

le

Cette émission d’El Bilad essaye de nouer l’écheveau des privilèges dont bénéficient les anciens ministres. Nordine Bounouar, ancien ministre, défend les privilèges des anciens ministres. Maladroitement, il se dépatouille pour les ministres et leurs privilèges ! Il estime que le titre de ministre est très couru. L’homme garde une certaine faconde, mais le propos est très approximatif pour un ministre.

Cet ancien professeur d’université devenu ministre pleure le statut des ministres algériens. Il soutient des déclarations pour le moins difficiles à croire pour le commun des Algériens. A l’entendre, les ministres se déplacent presque avec ses moyens. Aussi, il réclame plus de moyens.

« Vous ne pouvez pas imaginer la vie d’un ministre », se plaint-il presque… Pathétique !

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires