Connectez-vous avec nous

Bien-être

Une tumeur ovarienne de 60 kg retirée à une Américaine

Publié

le

Une femme de 38 ans a subi, en février dernier, une intervention chirurgicale pour enlever cette tumeur, qui grossissait de plus de 4 kg par semaine depuis novembre 2017. Une tumeur ovarienne de près de 60 kilos : voilà ce que des chirurgiens ont extrait de l’utérus d’une américaine de 38 ans, selon le site internet de la chaîne CNN. L’opération, qui s’est déroulée le 14 février dernier à l’hôpital Danbury, dans le Connecticut, a duré 5 heures et a nécessité l’intervention de 12 chirurgiens.

Selon la patiente, qui souhaite garder l’anonymat, la tumeur avait commencé à croître au rythme de près de 5 kg par semaine en novembre 2017.

Bien qu’elle ait été bénigne et ne se soit pas propagée à l’extérieur de l’ovaire gauche, où elle avait  pris naissance, cette tumeur faisait courir un risque vital à la patiente. « Le risque de survenue de caillots sanguins était très élevé pour cette femme, en raison de la compression du flux sanguin[par la tumeur]« , souligne le Dr Linus Chuang, un des chirurgiens ayant participé à l’opération. Qui plus est,  » du fait de la présence de cette très grosse tumeur au niveau de l’abdomen (…), [la jeune femme] ne pouvait plus manger, ni marcher », ajoute le spécialiste.

Franceinfo.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Bien-être

Alger, cité des paradoxes

Publié

le

Cette vidéo est un hymne à Alger rendu par une Algérienne vivant à l’étranger. Elle nous conte la Blanche sous ses yeux virginaux. Cette ville qui nous émerveille, nous séduit, nous ensorcelle, nous prend pour nous lâcher pour d’autres.

Alger, la mystérieuse, garde ses charmes malgré les assauts du temps et des hommes. Malgré les avanies, elle reste belle et profonde.

Continuer la lecture

Bien-être

Une maison d’hôte originale au coeur de l’Aurès

Publié

le

Qui a dit que les Algériens du pays profond dédaigne leur terre et ses richesses ? C’est une maison réalisée dans la plus pure tradition aurésienne. Elle est bâti sur l’oued Labyadh (commune de Ghassira) au sud de Batna. Son propriétaire, Azouz Bensiaamar, la voulait comme un musée dans lequel on trouve tous les instruments de la vie quotidienne des Chaouis.

L’autre attrait c’est que cette adresse n’est pas seulement un musée, c’est qu’elle est aussi une maison d’hôte avec couchage authentique.

Les passionnés du patrimoine millénaire de cette région sont invités à venir découvrir et à séjourner ici. Au-delà de l’accueil d’Azouz, son amour pour la pierre et sa maison d’hôte, il y a les Aurès millénaires, mystérieux qui n’attendent que leurs visiteurs.

Amoureux de l’authenticité, des paysages torturés… Laissez-vous tenter par les Aurès.

Continuer la lecture

Bien-être

Les chaussures les plus chères au monde en vente à Dubaï

Publié

le

Habituée de la démesure, ce n’est pas cette fois par la taille de ses buildings ou de ses piscines que Dubaï s’illustre, mais bien par le prix d’une paire de chaussures composée de pas moins de 236 diamants.

Faite de cuir, de soie, d’or et de pierres précieuses, elle est proposée à la vente dans la ville des Emirats arabes unis pour la somme de 17 millions de dollars, un record absolu, explique Sud Ouest. La paire d’escarpins à talons aiguilles est exposée depuis mercredi 26 septembre au Burj al-Arab, l’un des palaces de la cité-Etat du Golfe.

Ces chaussures ont été conçues et créées en Italie. Sur les 236 diamants que compte la paire, deux sont des diamants sans défaut D de 15 carats chacun.

Mais qui peut se payer un tel produit ? A cette question, Hemant Karamchandani, le joaillier derrière la création, explique que « Dubaï est une ville de millionnaires et de milliardaires. Il y a un marché potentiel dans toute la région du Golfe et (particulièrement) en Arabie saoudite » pour ce type de produits. Capital.fr

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires