Connectez-vous avec nous

Actu

Des propriétaires terriens expropriés par le wali d’Oran pour bâtir l’usine Peugeot

Publié

le

Le projet de construction de l’usine de montage de Peugeot-Citroën Production Algérie à El-Hamoul, 18 km à l’est d’Oran, semble sérieusement compromis en raison d’une enquête lancée par la justice sur des irrégularités présumées dans la procédure d’expropriation de 8 propriétaires de 120 hectares de terres agricoles (champs de céréales) déclassifiées pour accueillir le projet algéro-français, indique Liberté.

Tout est parti d’une vidéo qui a soulevé l’indignation dans l’opinion publique algérienne. Dans cet enregistrement diffusé sur les réseaux sociaux, un propriétaire terrien agricole fustige la décision du wali d’Oran de l’exproprier au profit de l’érection d’une usine du constructeur automobile Peugeot.

Comme le précisent les médias locaux, ils sont en réalité huit à se voir reprendre leurs terres contre indemnisation, sur une superficie totale de 120 ha. Une consolation qui ne rend pas la pilule moins amère. Si la situation n’a pas tardé à tourner au scandale, l’exécutif a, dans un communiqué, rappelé qu’il n’était nullement impliqué et que les zones industrielles prévues pour être construites sous peu dans 34 wilayas du pays seront réalisées « sur instructions du président Bouteflika, en dehors des terres agricoles », ajoute ecofin.

Un reportage d’octobre 2017 parle de cette usine dont le lancement était prévue pour la fin la même année.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Alger, un procureur appelle les juges à ne pas obéir aux ordres des décideurs!

Publié

le

Le procureur du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a lancé un appel courageux et historique.

Il a appellé, en direct à la télévision, tous les hommes de secteur de la justice, surtout les juges et les procureurs, à ne plus « obéir aux ordres des décideurs et de ne plus avoir peur d’eux ».

C’est avec une voix haute et coléreuse que le jeune procureur s’est adressé à ses collègues de se libérer pour assurer vraiment indépendance de la justice. C’est un appel historique.

Un appel qui démontre aussi que par le passé, la justice algérienne était aux ordres. Il signe la rébellion de l’institution judiciaire après surtout les marches de protestation des avocats et magistrats la semaine dernière. (voir la vidéo en bas)

#شاهد الكلمة الكاملة لوكيل الجمهورية لدى محكمة سيدي امحمد بالعاصمة خلال الوقفة الاحتجاجية للقضاة

Publiée par Zoubir Fadel sur Jeudi 21 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Karim Tabou: « On est sorti pour structurer l’Etat algérien, pas le peuple »

Publié

le

Après Bejaia, Karim Tabou a animé, jeudi 21 mars 2019, un meeting à l’université de Tizi Ouzou.

Il a tenu d’emblée à préciser que ses initiatives avec d’autres hommes politiques d’opposition qui sont dans la rue visent « à structurer l’Etat algérien et trouver des solutions à la crise politique algérienne, et pas à structurer le peuple ».

Karim Tabou, alarmiste comme à son habitude et devant une foule nombreuse, dit ne pas parler au nom des manifestants mais en son nom personnel.

Très acclamé par certains manifestants, mais aussi critiqué par les autres, le nom de Karim Tabou est largement évoqué ces derniers temps par la presse algériens. Cependant la signature d’un manifeste avec deux anciens cadre du FIS dissous (Kamel Guemazi et Dhina) n’arrive pas à passer dans l’opinion.

Certains estiment qu’il s’est tiré une balle dans le pied en s’affichant avec des individus aussi peu recommandable et partie prenante de la décennie noire. (voir la vidéo en bas)

كريم طابو: حنا خرجنا ليهيكلة الدولة الجزائرية

كريم طابو: حنا خرجنا ليهيكلة الدولة الجزائرية

Publiée par Dzaïr TV sur Jeudi 21 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Louisa Hanoune accuse ceux qui l’ont chassée de la marche

Publié

le

Louisa Hanoune, patronne du Parti des travailleurs, n’en démord pas.

Dans cet entretien à El Bilad Tv, elle soutient que ceux qui l’avaient chassée de la marche populaire « étaient payés ». Voire.

Que faut-il comprendre si ce n’est que Louisa Hanoune jette l’opprobre sur des citoyens qui ont estimé qu’elle n’avait pas sa place parmi les marcheurs opposés au pouvoir pour d’évidentes raisons.

Le problème avec cette femme politique c’est qu’elle oublie qu’elle a été jusqu’à récemment un soutien fidèle du président Bouteflika.Aveuglée par son ambition démesurée, elle se croit populaire, omettant de se rappeler que ses « élus » ne sont que le produit de quotas que le pouvoir distribue à ses clientèles.

Aussi, nous invitons cette député aux quatre mandats à tenter de marcher vendredi parmi ce peuple dont elle se revendique…

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires