Connectez-vous avec nous

Actu

Témoignage d’un médecin résident victime de la répression policière

Publié

le

Cela s’est passé mardi 24 avril à Alger. Des médecins résidents ont été violemment réprimés à Alger. Leur tort ? Vouloir tenir un rassemblement devant l’APN. Dans un communiqué sur les réseaux sociaux, le Collectif autonome des médecins résidents a évoqué les cas de « plusieurs blessés graves à cause des coups portés en matraques et tasers ».

Dans un autre message, il est écrit que « des centaines de résidents et des représentants nationaux ont été arrêté violemment par la police suite à une manifestation massive contre le nouveau projet de loi de la santé. Nous sommes sans nouvelles de plusieurs dizaines qui ont été déportés hors d’Alger ». Le témoignage que nous publions ici corrobore ce qui a été publié dans le feu de la répression policière.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Souk-Ahras : l’ancien directeur des services agricoles arrêté

Publié

le

L’ancien directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya de Souk-Ahras, propriétaire d’une laiterie privé et son gestionnaire ont été tous deux placés en détention provisoire mercredi soir, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

L’ancien DSA de Souk-Ahras est poursuivi pour « dilapidation de deniers publics » et « abus de fonction », a-t-on précisé de même source.

« L’exploitation de l’influence des agents publics pour bénéficier d’indus avantages », « corruption et fraude », « fraude dans la commercialisation du lait du point de vue quantité et source » sont les griefs retenus contre le propriétaire de la laiterie privée et son gestionnaire, a souligné la même source, précisantque ces dépassements ont permis aux mis en cause de bénéficier de « montants colossaux » durant les années 2014 et 2015 dans le cadre du soutien agricole.

Dans cette même affaire, deux fonctionnaires de la DSA accusés « d’abus de fonction » et un collecteur de lait ont été placés sous contrôle judiciaire, alors que trois autres collecteurs de lait poursuivis pour « fraude dans la vente du lait » sont activement recherchés, a ajouté la même source.

Sources APS

Continuer la lecture

Actu

Mostaganem : saisie de trois armes à feu

Publié

le

Trois armes à feu de type 5 et 800 cartouches de chasse ont été saisies dernièrement à Mostaganem, a-t-on appris jeudi auprès des services de la sûreté de wilaya.

Mardi dernier, un passager a été appréhendé à la gare maritime de transport des voyageurs au port de Mostaganem, lors d’une opération de traitement des voyageurs en provenance du port espagnol de Valence. Les douaniers ont découvert à l’intérieur du véhicule portant immatriculation étrangère, a-t-on indiqué, un fusil de chasse (arme de type 5) sans documents, 480 cartouches de calibre 16 mm, 287 autres cartouches de calibre 12 mm et 1.000 capsules de cartouches.

La perquisition du domicile du mis en cause, originaire de Mostaganem, a permis la découverte d’un deuxième fusil de chasse de même type avec ses documents, un pistolet avec ses accessoires, 25 cartouches de calibre 16 mm, trois jumelles de nuit et de jour, des cartouches utilisés et 48 munitions.

La brigade de la Police judiciaire de sûreté de wilaya de Mostaganem a élaboré un dossier judiciaire avant de présenter le prévenu devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem pour contrebande, possession d’une arme à feu de type 5 et des munitions, a-t-on ajouté de la même source sécuritaire.

Source APS

Continuer la lecture

Actu

Drapeau amazigh : Hicham Aboud répond à Gaïd Salah

Publié

le

Le directeur de la chaîne de télévision Amel Tv répond dans cette vidéo à la dernière déclaration tenue par Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense, mercredi 19 juin lors de sa sortie.

« Je suis fière de mon amazighité, ce drapeau représente toute Tamazgha »… »on va continuer a le sortir au côté du drapeau national, et celui qui n’est pas content, qu’il aille vivre en péninsule arabique », tonne Hicham Aboud qui n’a pas l’habitude d’avoir sa langue dans la poche.

Ahmed Gaïd Salah a soutenu qu’il n’y a qu’un seul emblème en Algérie et a averti les porteurs de drapeaux amazighs. Ce qui a soulevé le courroux de milliers de personnes sur les réseaux sociaux en attendant la marche de demain vendredi.

Ici c’est Hicham Aboud qui apporte sa réponse à Gaïd Salah.

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

A La Une

Tags

Populaires