Connectez-vous avec nous

Bien-être

Santé : les couche-tard pourraient mourir plus jeunes !

Publié

le

Vous aimez vous coucher tard et profiter de la tranquillité de la nuit pour travailler ou lire ? Il faudrait peut-être penser à changer votre mode de vie : une étude britannique montre que les « oiseaux de nuit » risquent de mourir plus jeunes.

On le sait, dès que la nuit tombe, une nouvelle vie s’installe : celle des oiseaux de nuit. Mais ceux qui aiment vivre quand les autres dorment devraient regarder d’un peu plus près l’étude de l’Université britannique de Surrey. Réalisée à partir d’une base de données publique, elle est parue jeudi dans le journal spécialisé Chronobiology International.

Cette étude indique que les « oiseaux de nuit », ceux qui se couchent tard et ont du mal à émerger du lit le matin, ont un risque de mortalité plus élevé que les couche-tôt qui aiment se lever avec le soleil. L’étude, qui a porté sur près d’un demi-million d’habitants du Royaume-Uni âgés de 38 à 73 ans, démontre que les couche-tard ont un risque de décès, de toutes causes, de 10% plus élevé que les couche-tôt.

Un problème de santé publique ?

Plusieurs études en France avaient démontré que les couche-tard avaient un taux de maladies cardiovasculaires et de pathologies métaboliques plus élevé, mais celle-ci pousse les résultats plus loin, car elle explore le risque de mortalité. Que dit-elle alors ? Les participants à cette étude se sont tout d’abord définis soit comme « une personne du matin » (27%), « plus du matin que du soir » (35%), « plus du soir que du matin » (28%), ou « vraiment une personne du soir » (9%). Un peu plus de 10.500 décès au total, dont 2.127 de couche-tard, ont été relevés sur la période de six ans et demi.

Et les médecins de tirer la sonnette d’alarme : « C’est un problème de santé publique qui ne peut plus être ignoré », estime Malcolm von Schantz, professeur de chronobiologie à l’Université de Surrey. Selon lui, les couche-tard devraient pouvoir bénéficier d’une plus grande flexibilité d’horaires de travail pour commencer et finir plus tard. « Les noctambules qui tentent de vivre dans un monde du matin peuvent en subir les conséquences sur leur santé », renchérit Kristen Knutson (université Northwestern, à Chicago), co-auteure de l’article.

Selon elle, les couche-tard pourraient avoir « une horloge biologique interne qui ne correspond pas à leur environnement externe ». La chercheuse évoque toute une variété de comportements mauvais pour la santé chez ces derniers (manque d’exercice, de sommeil…). De plus, les noctambules ont plus tendance à souffrir de troubles psychologiques, de diabète, de troubles neurologiques, gastro-intestinaux et respiratoires. Ils ont également davantage tendance à fumer, boire de l’alcool, consommer de la caféine et des drogues illégales.

Avec LCI

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Le débit Internet fixe passe à 2 mégas avec une baisse du tarif

Publié

le

 Le débit Internet fixe passera à 2 mégas/bits avec une baisse du coût de la prestation, a annoncé jeudi la ministre de la Poste, des Télécommunications, des technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun.

« Tous les Algériens connectés à internet aujourd’hui à 1 méga verront, automatiquement le débit passer à 2 mégas, le minimum requis pour accéder à une vidéo et autres services à valeur ajoutée », a annoncé la ministre sur les ondes de la Radio nationale, expliquant que l’opérateur public Algérie Télécom « ne fera plus d’offres à moins de 2 mégas ».

Elle a ajouté par ailleurs que le tarif de ce service passera de 2.600 DA à 1.600 DA, effectif à partir du 1 er janvier 2019.

Dans le même registre, la ministre a relevé que les pouvoirs publics ont toujours œuvré pour parvenir à « une connexion pour tous avec l’amélioration de la qualité, mais aussi avec une baisse des prix pour que ce soit accessible pour tout le monde ».

Relevant que l’objectif consistait à permettre à chaque Algérien « un accès à internet avec un prix abordable », Mme Feraoun a soutenu que « l’accès à internet en Algérie est une réalité », relevant que le pays compte un réseau étendu sur toutes les wilayas en zones urbaines comme en zones rurales. APS

Continuer la lecture

Bien-être

A Marseille, le Femina fait du couscous depuis 1921

Publié

le

Depuis six générations, une famille tient un restaurant à Marseille. Mustapha qui dirige aujourd’hui le restaurant parle du couscous de Kabylie qu’il prépare tous les jours.

L’établissement est situé à 1, rue du Musée. Il a fait sa réputation dans sa si particulière de préparer le couscous. Et quel couscous !!! Un couscous à la semoule d’orge. Pour les amateurs, c’est le vrai, l’unique, celui qui se prépare dans les montagnes Kabyles, gardienne de la tradition berbère. Le bouillon est constitué de lentilles, de haricots blancs, de pois chiches et d’autres légumes plus habituels qui donnent à ce plat une toute autre saveur.

Très copieux, en particulier si vous optez pour le royal, avec boulettes, merguez, brochettes de boeuf charolais, poulet et agneau. Egalement sur la carte, bricks, salades, omelettes, grillades. Le service est souriant, tonique et efficace. Une adresse à connaître de toute évidence !, selon le petit fûté.

Continuer la lecture

Bien-être

Le plus vieux olivier du monde se trouve où ?

Publié

le

L’un des plus vieux oliviers du monde se trouve à Beit Lahm, en Palestine occupée par Israël. Il a plus de 500 ans. Il a 12 m de hauteur pour un diamètre de 25 m. Salah Abou Ali, son propriétaire, s’enorgueillit. Et loue son olivier.

« Il donne une huile unique au monde, c’est la meilleure », ajoute-t-il

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires