Connectez-vous avec nous

Société

Oued Souf, le nouvel eldorado agricole de l’Algérie

Publié

le

Le grand erg oriental pourrait devenir le nouveau grenier de l’Algérie. Une population agricole chevillée au sable de cette contrée se réapproprie les lieux pour en faire un lieu de vie.

Fertiliser le Sahara, planter, verdir et produire des légumes sont les initiatives qui sont menées depuis quelques années dans le Souf, au sud-est algérien. Un million d’oliviers sur 3000 ha sont plantés.

Outre la phœniciculture en ghout traditionnelle, on y trouve désormais la pomme de terre, les cacahuètes, l’ail, les cultures maraîchères, condimentaires et fourragères, ainsi que les pistaches et les roses. D’ailleurs, la wilaya d’El Oued  possède une variété d’arachides particulièrement prisée. Pas seulement, depuis quelques années on y voit aussi des plantations de tabac, pistache, pastèque et surtout les roseraies de Guemar.

Un vrai miracle.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Société

Aït Menguellet au milieu des marcheurs à Tizi-Ouzou

Publié

le

Le chanteur Lounis Aït Menguellet est descendu avec ses enfants de son village en ce vendredi 22 mars pour marcher contre le régime Bouteflika qui squatte la présidence.

Aït Menguellet était aussi au rassemblement de la place de la République à Paris au côté de la communauté algérienne en France qui proteste contre la prolongation du 4e mandat et appelle pour le départ du régime actuel.

En direct de Tizi-Ouzou

Publiée par Lounis Aït Menguellet – Officiel sur Vendredi 22 mars 2019
Continuer la lecture

Société

La révolution du sourire, de la plume et des fleurs

Publié

le

Lu sur les réseaux sociaux. Ce qui a changé en nous ? 
Nous avons pris goût à l’espoir Monsieur !

Avez-vous vu tous ces sourires ? Ils sont dessinés par un doux vent de liberté venu des cieux. 
Avez-vous senti cette allégresse proche de l’ivresse ? Elle est bien plus belle que celle des spiritueux. 
L’espoir fait revivre Monsieur, on nous l’avait arraché, confisqué, interdit aux pauvres gueux. 
On nous avait relégués au rang de spectateurs amorphes de leur propre vie, sans rêves ni vœux.
Nous nous excusions presque d’exister, alors réclamer ou s’indigner, quel outrage aux dieux ! 
L’espoir fait revivre Monsieur, quand on en est dépourvu on ne fait rien pour avancer, ou si peu ! 
Nous étions pris en otages dans notre pays, entre le marteau du chaos promis et l’enclume des mafieux. 
Certains ont choisi la mer infanticide comme issue et d’autres ont sombré dans un état comateux.
Mais aujourd’hui, nous renaissons de nos cendres monsieur, les ailes déployées bravant tous les feux. 
Nous marchons aujourd’hui, nous marcherons demain, nous marcherons s’il le faut cent mille lieues. 
Armés de nos drapeaux, de nos écrits, de nos sourires, de fleurs et de la bénédiction des aïeux. 
Qu’il neige, qu’il vente ou qu’il pleuve nous serons là avec la chaleur dans les cœurs et le soleil dans les yeux.
Nous avons la force, la foi, la rage, la persévérance, mais nous avons surtout l’espoir en un futur radieux. 
Vous comprenez ce qui a changé en nous ? 
L’espoir nous a fait revivre Monsieur, nous sommes beaux et preux, ils sont pitoyables et hideux.

À demain le monde, à demain l’humanité !!! Taous Aït Mesghat

Continuer la lecture

Société

ENTV : qui se souvient du journaliste Ahmed Lahri ?

Publié

le

La protestation monte à l’ENTV. Les journalistes essayent d’organiser la résistance contre la trop longue compromission avec le clan au pouvoir.

Le journaliste Ahmed Lahri Ahmed Lahri a fait les frais, il y a trois ans, de son refus de qualifier le président Bouteflika de « fakhamatouhou ».

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires