Connectez-vous avec nous

Politique

« Allah ma irebahkoum, vous avez fait perdre 20 ans au pays ! »

Publié

le

C’est à une attaque frontale, sans concession que ce journaliste d’Echourouk s’emploie dans cette courte et incisive introduction contre le système Bouteflika. La charge est lourde contre ceux qui nous bernent depuis 20 ans et veulent encore rester au pouvoir.

Le journaliste fait porter la responsabilité des morts de ce pays, des milliers d’exilés, ayant refusé de supporter le népotisme, la corruption, l’incompétence d’une clique prédatrice et avide.

Vingt ans de règne sans partage avec un pétrole à 120 dollars. Deux décennies et 1000 milliards gâchés dans des projets dépourvus de moindre création de richesses. Des milliards sortis du pays et placés dans des banques étrangères. 1000 milliards plus tard et les hôpitaux algériens sont devenus des mouroirs pendant que la nomenklatura et sa progéniture se soigne en France, en Suisse et ailleurs pour le moindre bobo. 1000 milliards dépensés et l’Algérie est toujours incapable d’assurer une production de lait à hauteur des besoins de la population. En dépit de l’énorme gâchis, Ould Abbès et ses semblables nous promettent un cinquième mandat pour un président incapable de tenir une discussion.

Commentaires

Politique

Tapis rouge et appel à un 5e mandat de Bouteflika à Batna

Publié

le

Le ministre de l’Intérieur a passé samedi et dimanche dans la wilaya de Batna. Cette visite a mis les autorités locales dans une frénésie de réfection des routes et trottoirs de la ville. Selon des sources locales, le maire de la ville et le wali se sont pliés en quatre pour offrir de la wilaya la meilleure image qui soit. Des milliards ont été dépensés en quelques jours pour repeindre les artères principales, le centre-ville et les communes où devait passer l’inamovible Noureddine Bedoui. Ce qui n’a pas déplu aux Batnéens qui se retrouvent grâce à la visite du ministre de l’Intérieur avec des routes et rues refaites comme à neuf. « Il devrait revenir souvent », sourit un commerçant.

Pas seulement, selon nos sources, le ministre de l’Intérieur n’a presque pas mis les pieds sur terre. D’interminables tapis rouges ont été déroulés sur son passage. « Même Bouteflika n’a pas eu droit à autant de tapis rouge quand il est venu à Batna », glisse un quinquagénaire. Pour autant, tout le monde aura compris que ces deux jours d’inaugurations et de visites sont tout dédiés à la promotion des quatre mandats de Bouteflika. La preuve ? Il y a eu même un appel à un cinquième mandat, comme le montre la vidéo.

Continuer la lecture

Politique

Ahmed Ouyahia sérieusement chahuté et sifflé à Biskra

Publié

le

Le Premier ministre et accessoirement  SG du RND a vu son discours hué et chahuté à Biskra il y a quelques semaines. Le doigt menaçant, Ouyahia traite ceux qui le sifflent de perturbateurs. Tout le monde l’aura compris : Ahmed Ouyahia a de plus en plus quelque mal de se faire comprendre. Comme nombre de caciques du pouvoir ses arguments ne passent plus. De juste, les citoyens en ont vu d’autres et compris que « ces Messieurs » d’Alger leur rendent visite pour leur vendre des bonnes paroles. Mais les bonnes paroles ne font pas des emplois, de la richesses et une meilleure vie.

Continuer la lecture

Politique

L’état-major de l’armée répond aux médecins résidents

Publié

le

La Journée portes ouvertes sur le Service national, prévue du 15 au 18 avril, a été mise à profit par l’état-major de l’ANP pour faire passer quelques messages. Et c’est au travers de l’émission « l’Invité de la rédaction » de la chaîne III ce dimanche, que le général-major Mohamed Benbicha a communiqué les éléments de langage de l’armée en direction des jeunes et plus particulièrement les médecins résidents qui ferraillent depuis six mois avec le ministère de la Santé.

« Trente ans n’est pas un âge où on doit exempter tout le monde. Il y a des gens qui font des études supérieures jusqu’à l’âge de 32 ou 33 ans et qui restent astreints au service national. Tant qu’ils n’ont pas un argument ou un motif qui les dispensent, ils seront toujours concernés », a-t-il affirmé en réponse aux médecins résidents.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires