Connectez-vous avec nous

Actu

Ahmed Ouyahia bricole le bilan économique du pays

Publié

le

Tout va pour le mieux selon Ahmed Ouyahia, qui a assuré les Algériens, dans son intervention aujourd’hui samedi. L’Algérie va mieux que prévu, selon le bilan du gouvernement. On ne s’attendait pas à autre chose de la part de l’inamovible Ouyahia.

M. Ouyahia a indiqué que « l’année 2018 sera sans aucun doute meilleure que l’année précédente pour plusieurs raisons à commencer par l’augmentation, par l’Etat, du volume des budgets, ainsi que la dynamique que connaissent l’économie et l’investissement depuis le deuxième semestre de 2017 et les premiers mois de l’année en cours ». Voilà qui va faire pâlir de jalousie les meilleures économies de la région.

Et au premier ministre de dérouler les raisons, qui augurent d’une année 2018 « meilleure », il a cité même l’importance des pluies enregistrées jusqu’à présent, permettant ainsi de prévoir un bon exercice agricole. Voilà même les éléments de la nature sont avec le gouvernement.

Revenant sur les trois facteurs précités, M. Ouyahia a expliqué sur le volet financier, l’année 2017 avait enregistré un budget d’équipement de 2.500 milliards DA, alors que le montant de ce budget, inscrit dans la loi de Finances 2018, est de 4.100 milliards DA, « donc presque le double ».

Commentaires

Actu

Trois membres d’une famille noyés dans les inondations de Tiaret

Publié

le

Trois membres d’une même famille dont deux  enfants sont morts après avoir été emportés par les eaux de l’Oued en crue,  dans la commune d’Ain Bouchekif (wilaya de Tiaret), suite aux fortes pluies   enregistrées depuis mercredi, a-t-on appris jeudi auprès du groupement   territorial de la gendarmerie nationale.

La même source a indiqué que les trois victimes sont mortes noyées à bord   de leur véhicule emporté par les crues de l’oued. Il s’agit du père âgé de   60 ans, d’une fillette de 11 ans et d’un nourrisson de 2 ans. Deux autres   enfants ont été secourus.  Les services de la protection civile de la wilaya, qui sont intervenus   mercredi soir pour rechercher ces victimes portées disparues ont retrouvé   les corps du père et de sa fille. Celui du nourrisson a été retrouvé la   mi-journée de jeudi, a-t-on ajouté.

Les mêmes services ont enregistré plus de 120 interventions depuis   mercredi suite aux inondations qu’a connues la région, surtout les communes   de Tiaret, Madna, Ain Bouchekif, Dahmouni, Frenda, Ain Dhab et Ain Kermis.   Ces interventions ont permis de sauver des dizaines d’automobilistes   cernées par la crue des eaux et d’autres dont les voitures étaient en panne   suite aux torrents ayant perturbé le trafic routier.

Les interventions des pompiers ont aussi permis de pomper des eaux dans   des dizaines de maisons, d’édifices et de routes coupées par les torrents   charriant pierres et troncs d’arbres, notamment dans la commune de Tiaret.   Les eaux d’un oued ont également inondé le tunnel à hai (quartier) « Regina »   et la voie d’évitement de la RN 23 à hai Lalla El Abdia.

 Les services de la gendarmerie nationale ont précisé que la plupart des   routes dans la wilaya, bloquées provisoirement à cause des fortes pluies   accompagnées de grêle, ont été rouvertes progressivement.   Le trafic routier reste toutefois difficile au niveau des chemins de   wilaya (CW 3) entre les communes de Méghila et Sidi Hassni, CW 1 entre   Meghila et Ammari (Tissemssilt) et CW 77 entre Zemala Emir Abdelkader et   Ksar Chellala.
 APS

Continuer la lecture

Actu

Un « agent » du Mossad condamné à la peine capitale à Ghardaïa

Publié

le

Un « espion » du Mossad condamné à mort par Alger, ce n’est pas une vraie surprise. L’Algérie est en effet une puissance militaire régionale, mais aussi un pays d’une intransigeance jamais démentie sur la question palestinienne, à l’heure où des appels à la normalisation avec l’État hébreu fusent dans des pays du Golfe opposés à l’Iran.

La Cour criminelle de Ghardaïa, dans le Centre algérien, a prononcé lundi soir en appel, la peine capitale à l’encontre d’un ressortissant du Libéria, d’origine libanaise, pour «espionnage au profit d’Israël». Six autres accusés, de différentes nationalités subsahariennes, ont écopé d’une peine de 10 ans de réclusion, assortie d’une amende d’un million de dinars algériens (plus de 7000 euros), a relaté l’Agence de presse officielle algérienne (APS).

Les griefs imputés aux sept condamnés concernent l’«espionnage au profit d’une puissance étrangère (Israël) et constitution d’une bande criminelle dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’Algérie», selon la source officielle algérienne.

L’affaire du «démantèlement de la cellule d’espionnage» remonte au mois de janvier 2016, alors que la ville algérienne de Ghardaïa venait de connaître, des violences intercommunautaires meurtrières. Cette condamnation, qui confirme en substance la peine prononcée en première instance en février dernier, intervient alors que des responsables algériens mettaient récemment en garde contre des tentatives d’infiltration, ainsi que des plans visant à la déstabiliser le pays.

Pour leur part, les avocats de la défense avaient estimé que les preuves établissant un lien avec Israël étaient «insuffisantes». Celles-ci se limitaient, selon la défense, à ce qui figurait dans des documents portant le sigle de l’armée israélienne ainsi que des données saisies sur des téléphones portables appartenant aux accusés, mentionne le Journal Echourouk.

Sputnik.

Continuer la lecture

Actu

Inondations à Tiaret, un homme sauvé in extremis des crues !

Publié

le

Les fortes précipitations sont abattues sur la wilaya de Tiaret, mercredi 25 avril ont causé d’énormes inondations provoquant un vent de panique parmi la population. Cela fait des années que nous n’avons pas vu ça ! » s’exclame un quadragénaire de Tiaret.
En l’espace de quelques heures plusieurs axes routiers se sont retrouvés débordés par les flots de plus. Le centre-ville de Tiaret était devenu inaccessible. « C’est un vrai lac, dommage qu’on n’a pas ça quand ça cogne en été », s’amuse un jeune.

Les images qui ont envahi les réseaux sociaux montrant des dégâts considérables. Un homme a failli laissé la vie, sans l’intervention de citoyens courageux qui se sont mis à plusieurs pour le sauver des crues torrentielles.

Comme souvent dans nos contrées, les autorités locales ont courageusement brillé par leur absence. Préférant rester au chaud, ils ont laissé leurs administrés affronter seuls les éléments. fort heureusement, nous n’avons pas pour l’heure enregistré de victime.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires