Connectez-vous avec nous

Monde

Bardot : «Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne»

Publié

le

Brigitte Bardot, qui publie un nouvel ouvrage aux éditions de l’Archipel, a dressé un portrait au vitriol de la France, des «islamistes», de l’UE et du cinéma français. A 83 ans, l’ancienne actrice semble amère, mais pas silencieuse…

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Valeurs actuelles et publiée le 15 mars, l’ancienne comédienne reconvertie en  militante des droits des animaux, a défendu la sortie de son nouveau livre de citations et d’aphorismes, intitulé Répliques et piques, récemment publié aux Editions de l’Archipel.

L’ancienne égérie de Jean-Luc Godard a saisi cette occasion pour livrer une opinion tranchante sur l’état de son pays au regard de l’Histoire. Elle a par ailleurs abordé des sujets allant du cinéma à l’Union européenne.

Brigitte Bardot a ainsi déclaré : «J’ai été élevée dans l’honneur, le patriotisme, l’amour et le respect de mon pays. Quand je vois ce qu’il est devenu, je suis assez désespérée. Quand je constate ce qu’ils ont fait d’un pays dont la richesse intellectuelle, la qualité du langage, de l’écriture, la primauté en matière d’architecture, de mode, d’élégance, de patrimoine rayonnaient dans le monde entier, ça me déprime. Comme disait mon grand-père, il y a de quoi se les prendre et se les mordre !».

R.T.

Commentaires

Monde

Emmanuel Macron, quelle arrogance face à un collégien !!!

Publié

le

Le président français Emmanuel Macron a fait preuve d’arrogance suite à une simple réflexion d’un adolescent.

En déplacement ce lundi au Mont-Valérien (Hauts-de-Seine) dans le cadre des commémorations du 78e anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940, Emmanuel Macron s’est montré très agacé, voire donneur de leçon. L’ado se tenait avec ses camarades derrière une barrière en attendant la panse du président. Puis a commencé à entonner les premiers mots du chant révolutionnaire L’Internationale. Puis d’apostropher le président, assez familièrement, par un: « Ça va Manu? ». Ce qui fit monter le sang de Jupiter !

« Non, ça, tu ne peux pas, non, non, non, non » lui a-t-il rétorqué, avant de lui rappeler la solennité du moment. « Tu es là, dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut. Donc tu peux faire l’imbécile mais aujourd’hui c’est la Marseillaise, le Chant des partisans, donc tu m’appelles ‘Monsieur le président de la République’ ou ‘Monsieur’. D’accord? Voilà », s’emporte le président français.

Le garçon très confus essaye de se rattraper. En vrain.

Continuer la lecture

Monde

Les insoutenables images du petit Abdelmouniem

Publié

le

Abdelmouniem découvre à son réveil à l’hôpital qu’il a perdu la vue après l’explosion d’une mine… La nouvelle fut un choc pour lui et pour sa famille.
La vidéo nous déchire le coeur. C’est la Syrie de Bachar Al Assad et des tueurs de tout acabit.

Des centaines de milliers de Syriens ont péri depuis 2011. Environ 12 millions, plus de la moitié de la population, ont dû tout quitter. Près de 6 millions ont fui à l’étranger.

Continuer la lecture

Monde

Vladimir Poutine fait découvrir sa limousine au prince héritier d’Abou Dhabi

Publié

le

Lors de la visite officielle à Moscou du prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al Nahyane, le président russe Vladimir Poutine lui a présenté sa nouvelle limousine blindée de la gamme Cortège.

Un joyau blindé

En effet, contrairement, au président américain Barack Obama et sa Cadillac sur-mesure, la Cortez de Poutine sera disponible pour tout Russe ayant les moyens de s’offrir ce type véhicule. Au total, 5.000 modèles, d’ici 2020, seront construits dans quatre styles différents : limousine, berline, SUV et monospace. L’objectif de la marque est de devenir la voiture dédiée au déplacement des plus hauts hommes d’État. En 2016, 3,7 milliards de roubles a été alloué au projet Cortez par la Russie, soit 47,3 millions d’euros.

Dans une déclaration, le ministre russe de l’Industrie et du Commerce, Denis Mantrurov, a confirmé que Porsche a permis de développer le groupe motopropulseur de la Cortez. Que ce bloc-moteur est un V12 turbocompressé pour une voiture blindé et puissante. En outre, d’après Manturov, les négociations sont en cours avec le ministère de la Défense, qui est intéressé par des véhicules blindés de ce type.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires