Connectez-vous avec nous

Actu

Des soldats américains opéreraient-ils en Algérie ?

Publié

le

Le New York Times et Washington Post ont révélé la présence de soldats américains en Algérie. Ainsi le New York Times rapporte qu’au cours de l’audience du général Thomas D. Waldhauser du mardi 6 mars devant le Comité des forces armées, Joe Courtney, un député démocrate du Connecticut, a rappelé que les troupes américaines en Algérie, au Tchad, en Égypte et au Kenya recevaient déjà cette prime. La révélation n’a jamais été confirmée ni par les Algériens ni par les Américains.

Même si les autorités algériennes gardent le silence sur la question. Pour autant pourquoi des soldats américains opéreraient-ils en Algérie ? Objectivement il n’y a aucune raison on connaît la maîtrise de la situation sécuritaire par l’armée nationale.

Le général à la retraite, Abdelaziz Medjahed, cité par le quotidien arabophone Echorouk, pense que les soldats américains présents en Algérie cités par le quotidiens américains seraient ceux travaillant au sein de l’ambassade américaine en Algérie. L’ancien général, précisant que le champ d’action de ces militaires est en revanche réduit à l’intérieur de l’édifice de l’ambassade. Ce qui ne répond pas à la question et au sujet révélé par les deux quotidiens américains. Il y a quelques années, il était en effet question de la construction d’une base américaine dans les environs de Tamanrasset. Mais rien n’a filtré depuis.

Commentaires

Actu

Tayeb Louh : pas pardon pour les agresseurs de femmes !

Publié

le

Les violences faites aux femmes ne font pas réagir promptement les autorités. On a connu l’histoire de cette joggeuse agressée pour avoir fait un footing pendant le ramadan. Pour autant, Tayeb Louh, ministre de la Justice, affirme prendre très au sérieux l’affaire des individus qui ont propagé sur la toile des appels à asperger les femmes avec de l’acide. « Il n’y aura pas de pardon », tonne-t-il.

Il a affirmé que certains individus veulent nous replonger dans les années 1990.

Louh a soutenu qu’une énième réforme constitutionnelle est en préparation.

Continuer la lecture

Actu

Ferhat Mehenni garde le mystère sur les « milices » du MAK

Publié

le

« Je suis un homme de culture, mais aussi un homme d’Etat, je dois assumer avec honneur chacune des deux facettes », déclare-t-il en français à ceux qui ne maîtrise pas le kabyle qu’il a utilisée.

En effet, dans une allocution relayée par les réseaux sociaux, lundi 11 juin, Ferhat Mehenni, le président de l’Anavad, est revenu sur sa dernière déclaration concernant la création d’un corps de sécurité. Dans un semblant de jeu de questions-réponses, où Ferhat Mehenni le maître et le jeune censé faire le journaliste était plutôt le serviteur, le président du MAK s’est laissé aller à une phraséologie absconse.

Bien entendu, il a précisé qu’il est un homme de paix et qu’aucunement il ne souhaite l’effusion de sang. Tout en se disant pacifique, Mehenni déclare vouloir mettre en place une force de sécurité, de persuasion.  Contre qui ? Persuader qui ?

Pour autant, il se doit de protéger ses militants, affirme-t-il. « C’est nous la loi, ce sont eux les hors-la-loi », clame-t-il parlant des services de sécurité. Répondant à ceux qui lui reproche d’être « planqué » à Paris, il promet que s’il advenait quelque chose je serai sur le terrain avec vous ».

A l’issue de cette longue intervention où se mêlent concepts, promesses, propos ampoulés voire empreints de grandiloquence, on en ressort abasourdi par le discours tenu par le président du MAK et surtout interrogateur …

Pourquoi ce subit revirement particulièrement belliqueux ? A quoi répond cette sortie alors que l’Algérie est plongée dans l’incertitude ?

Continuer la lecture

Actu

Nahla, une jeune blogueuse algéroise, explique son soutien à Ryma

Publié

le

C’est une vidéo à visage découvert. Une position nette et franche d’une jeune femme pour une autre jeune, Ryma, victime de la bêtise d’hommes bigots et rétrogrades. Nahla explique ici sur la plage des Sablettes à Alger pourquoi organiser un jogging en soutien à Ryma qui a été agressé par un homme, lui reprochant de faire du sport en plein ramadan. Pas seulement Ryma qui a essayé de se plaindre à la gendarmerie a aussi été accueillie d’une manière indigne par un gendarme de service.

Nahla nous raconte ici cet élan de solidarité à Ryma.

L’image de cette femme qui s’affranchit du corset moyenâgeux de la tribu des intégristes de tout herbe est salutaire. Elle dit l’espoir possible sur cette terre d’Algérie.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires