Connectez-vous avec nous

Culture

Kateb Yacine parle d’Albert Camus et William Faulkner

Publié

le

En sus de ce témoignage que donne Kateb Yacine sur Albert Camus, nous publions également cette lettre que le premier a envoyé au second en 1957.

Mon cher compatriote,

Exilés du même royaume nous voici comme deux frères ennemis, drapés dans l’orgueil de la possession renonçante, ayant superbement rejeté l’héritage pour n’avoir pas à le partager. Mais voici que ce bel héritage devient le lieu hanté où sont assassinées jusqu’aux ombres de la Famille ou de la Tribu, selon les deux tranchants de notre Verbe pourtant unique. On crie dans les ruines de Tipasa et du Nadhor.
Irons-nous ensemble apaiser le spectre de la discorde, ou bien est-il trop tard ? Verrons-nous à Tipasa et au Nadhor les fossoyeurs de l’ONU déguisés en Juges, puis en Commissaires-priseurs ? Je n’attends pas de réponse précise et ne désire surtout pas que la publicité fasse de notre hypothétique co-existence des échos attendus dans les quotidiens. S’il devait un jour se réunir en Conseil de Famille, ce serait certainement sans nous. Mais il est (peut-être) urgent de remettre en mouvement les ondes de la Communication, avec l’air de ne pas y toucher qui caractérise les orphelins devant la mère jamais tout à fait morte.

Fraternellement, Kateb Yacine

Commentaires

Culture

Albert Camus-Maria Casarès : tumulte ou juste mesure de l’amour ?

Publié

le

Ils se rencontrent en 1944 chez Michel Leiris. S’ensuit une correspondance de 16 ans (interrompue entre 1945 et 1948) qui révèle une passion toujours soutenue, malgré les voyages et contraintes familiales de Camus et les tournées de Casarès. Pour nous parler de ces deux amants dont la plume a vibré à l’unisson des cœurs pendant toutes ces années, nous recevons Alban Cerisier, archiviste et éditeur, spécialiste des correspondances chez Gallimard. En deuxième partie d’émission, c’est Françoise Kleltz-Drapeau, professeur à l’université Paris III – Sorbonne Nouvelle, qui a notamment travaillé sur la relation qu’entretenait Camus avec la philosophie grecque.

Continuer la lecture

Culture

Matoub Lounès : « Aït Menguellet est un grand chanteur, je l’apprécie »

Publié

le

Belaïd At Mejkane, ancien journaliste émérite à la chaîne II et actuellement à Berbère télévision, nous offre ici un entretien unique avec Matoub Lounès. Dans cet enregistrement, Matoub rappelle qu' »on est appelé à se réunir qu’on le veuille ou pas ».

Matoub Lounès déclare : « Lounis Aït Menguellet est un grand chanteur, je l’aime beaucoup, quand il sort une cassette je suis toujours le premier à l’acheter ». Cet enregistrement est précieux tant il donne tout la dimension humaine de Matoub, il montre combien il était généreux.

Sur l’écriture, il affirme : « Je ne suis pas tranquille, je me soigne encore, je suis très très malade, je ne peux pas ». Matoub raconte ses blessures et ses espoirs.

 

Continuer la lecture

Culture

Aït Menguellet rend hommage à Matoub Lounès

Publié

le

L’immense Lounis Aït Menguellet s’est rendu lundi matin à  Taourirt Moussa pour rendre un hommage à son alter ego Matoub Lounès, assassiné le 25 juin 1998 par un groupe armé non encore identifié, sur la route qui relie Ath Douala et Tizi-Ouzou.

Lounis Aït Menguellet a déposé une gerbe de fleurs dans les premières heures de la matinée avant que les milliers de fans du Rebelle n’arrivent pour cet hommage des deux décennies de son assassinat.

Par ce geste, le chanteur met fin aux insupportables polémiques.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires