Connectez-vous avec nous

Musique

Taos Amrouche parle de ses racines

Publié

le

Taos, fille de Fadhma Aït Mansour Amrouche et sœur de Jean Amrouche, est la romancière algérienne moderne. Son premier roman, Jacinthe noire, est publié en 1947. Son œuvre littéraire, au style très vif, est largement inspirée de la culture orale dont elle est imprégnée, et de son expérience de femme. En signe de reconnaissance envers sa mère, qui lui a légué tant de chansons, contes et éléments du patrimoine oral, elle signe Marguerite-Taos le recueil Le Grain magique, en joignant à son prénom sous lequel sa mère avait reçu le baptême catholique.

Commentaires

Musique

Le légendaire Maurice el Medioni et Omri Mor

Publié

le

Pianiste de l’orchestre El Gosto, Maurice El Médioni est né le 18 octobre 1928 à Oran. C’est un pianiste interprète juif algérien de musique andalouse et de raï. Il est le neveu du maître incontesté du chaâbi Messaoud Médioni et l’un des plus grands représentants de cette musique arabo-andalouse d’origine juive.Durant sa longue carrière, il n’a de cesse de chanter le Oran de son enfance. Le 9 août 2012, il a été victime d’un AVC.

 

Continuer la lecture

Musique

Idir rend visite à un Djamel Allam très malade

Publié

le

Le grand chanteur Djamel Allam se bat contre la maladie depuis des mois. Alité, il s’accroche à la vie. Ici on voit l’autre immense chanteur Hamid Cheriet, dit Idir qui lui rend visite. Deux grands chanteurs qui se retrouvent non pas sur scène mais dans une chambre pour se confier avec humanité. On voit à l’écart l’autre sommité, le compositeur, chanteur Kamel Hammadi.

« Quand on ne croit plus aux hommes, on s’adresse aux saints », confie Djamel Allam qui a rendu visite à Yemma Gouraya pour lui demander intercession sur son état de santé. « C’est du paganisme, mais c’est aussi notre héritage ancestral », ajoute-t-il la voix nouée.

Ici c’est lors de l’hommage qui lui a été rendu au Bataclan

Continuer la lecture

Musique

« Atas ay sebragh » de Slimane Azem reprise par Idir Meriane

Publié

le

Idir Meriane réalise ici avec Celia une belle reprise de l’une des rares chansons d’amour de l’inestimable Slimane Azem. Cette remise au goût du jour avec un son léché et bien travaillé et une musique retravaillée nous permettent de réécouter et d’apprécier cette chanson d’amour. « Atas ay sebrag » demeure un excellent texte de témoignage sur la séparation et l’exil.

Continuer la lecture

Suivez-nous sur Facebook

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

Tags

Populaires